« Je ne ferai rien pour nuire à Boni Yayi », dixit Patrice Talon, « fils de Tchaourou »

Dans l’optique de désamorcer la crise liée aux violences perpétrées à dans la ville Tchaourou, le Président Patrice Talon a rencontré, Jeudi 20 juin, une délégation de sages, notables, roi, cadres et personnalités de la commune natale de l’ancien Président Boni Yayi.

Le président Patrice Talon a rencontré, jeudi 20 juin, les membres du comité de  médiation constitué au sujet des violences  de Tchaourou et de Savè en vue du retour de la paix dans ces deux localités du centre du Bénin.

A l’issue de cette séance de travail, le président de la République s’est exprimé à cœur ouvert devant la délégation des natifs de Tchaourou venue à sa rencontre, nous rapporte le quotidien La Nation.

« Boni Yayi est un ami. Je n’ai pas de problème personnel avec lui. Ce qui nous a opposé, c’est du passé. Mais on ne peut pas prendre un pays en otage pour de petits problèmes entre hommes », a déclaré le président Patrice Talon,  » fils de Tchaourou ».

« Si politiquement, nos chemins ont pu se séparer, à titre personnel, rien n’oppose Patrice Talon à Boni Yayi » a-t-il poursuivi ouvertement face à ses hôtes.

Selon le média étatique,  ce que le Chef de l’Exécutif béninois reproche à l’ancien président, est de n’avoir pas, en tant qu’ancien dirigeant, pris en compte le fait que le Bénin est encore une nation en construction et que chaque gouvernant a l’obligation de continuer cette œuvre de construction.

« Cela exige de nous une certaine raison », note-t-il. Mieux, il s’attendait à ce que ce dernier ait la sagesse et appelle à la sagesse. « Si cela manque, il faut le lui rappeler », insiste le président Patrice Talon.

« Il ne m’a jamais effleuré l’esprit de causer le moindre tort à la personne de Boni Yayi. Je ne lui veux aucun mal. Je ne ferais rien pour nuire à Boni Yayi », a rassuré le président face à la délégation.

Les commentaires sont fermés.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus