Les 3 priorités de Mahamadou Issoufou, nouveau président en exercice de la CEDEAO

Après son élection, par ses pairs, à la tête de la CEDEAO, le chef de l’Etat nigérien, Mahamadou Issoufou, a défini ses priorités axées sur la sécurité, la démocratie et l’intégration économique.

« J’accorderai une grande priorité à la sécurité régionale, la consolidation des institutions démocratiques et l’intégration économique de nos Etats », a déclaré le nouveau président de la CEDEAO, Mahamadou Issoufou, dans son discours de clôture de la 55è session de la Conférence des chefs d’Etat et de Gouvernement de la CEDEAO tenue le 29 juin 2019 à Abuja au Nigéria.

Remerciant ses pairs pour la confiance placée en sa personne et au peuple nigérien qu’il représente, Mahamadou Issoufou a souhaité être à la hauteur des attentes, celles de faire faire à la communauté un pas supplémentaire sur la voie de l’intégration politique, économique et sociale des Etats. « Certes, pour y parvenir les défis sont nombreux, mais je m’attèlerai, au cours de ce mandat, à faire en sorte que des avancées significatives soient enregistrées », a-t-il rassuré.

Dans son discours, le chef de l’Etat nigérien a rappelé que les pays de la CEDEAO sont encore loin d’atteindre les objectifs fixés de « faire de l’espace communautaire une région sans frontière, paisible, prospère et cohérente » conformément aux aspirations exprimées dans la vision 2020.

Les commentaires sont fermés.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus