RDC – assassinat de deux experts onusiens: un colonel de l’armée inculpé

L’assassinat de deux experts de l’ONU en République Démocratique du Congo, Zaida Catalán et Michael Sharp qui étaient en train de réunir des preuves sur un massacre commis par les militaires, vient une fois encore de faire une autre victime. Le colonel Congolais, Jean de Dieu Mambweni a été inculpé par le tribunal militaire congolais.

Zaida Catalán, Suédoise et d’origine Chilienne et Michael Sharp, Américain, sont deux experts Onusiens qui ont été tués le 12 mars 2017 au Kasaï où ils enquêtaient
sur des fosses communes dans le cadre d’un conflit armé. Ils étaient en train de réunir des preuves sur ce massacre commis par les militaires dans cette zone et un piège leur a été tendu pour les réduire au silence.

[su_heading size= »17″]A lire aussi:France: une chienne de 3 ans ligotée et violée par son maître de 29 ans [/su_heading]

Mais depuis le début de cette affaire en 2017, un nom a été toujours cité, celui du colonel congolais Jean de Dieu Mambweni. Même un chef coutumier, Constantin Tshidime Bulabula, lui aussi prévenu, l’a toujours cité comme celui qui avait parlé au téléphone le jour du meurtre, avec Vincent Manga, considéré comme le principal suspect.

De source judiciaire il a été inculpé pour l’assassinat de ses deux experts de l’ONU, Zaïda Catalan et Michael Sharp et a reçu une notification de son renvoi devant la cour militaire le samedi 15 juin 2019. Le greffier près la cour militaire du Kasaï-occidental, le capitaine Alain Bosombi a informé qu’« il sera jugé pour six infractions notamment association des malfaiteurs, violation des consignes, crime de guerre par meurtre et participation à un mouvement insurrectionnel ».

Le colonel Jean de Dieu Mambweni occupait les fonctions de chargé de l’éducation civique et des relations avec les civils au sein de la région militaire du Kasaï-central.

Les commentaires sont fermés.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus