Sénégal – Accusations de BBC: la Chambre Africaine de l’Energie brise le silence

La Chambre africaine de l’énergie (EnergyChamber.org) s’est prononcée sur l’affaire portant révélations de la BBC sur la gestion du pétrole et du gaz qui met en cause le maire de Guédiawaye, Aliou Sall et Frank Timis. Elle rejette les accusations formulées par le récent programme BBC Panorama sur le Sénégal.

Au Sénégal, une affaire de corruption de haut niveau fait beaucoup de bruit. Après l’intervention du ministre de la justice et du président sénégalais Macky Sall dans l’affaire qui oppose la BBC au frère de Macky Sall, Aliou Sall, c’est la Chambre africaine de l’énergie (EnergyChamber.org) qui vient placer son grain de sel. Cette institution basée à Johannesburg, en Afrique du Sud, estime que cette affaire est comme “un cynique course de jugement et une obsession de ternir l’image du Président Macky Sall, à tout prix et par tous les moyens, basé sur un certain manque de compréhension des faits et du fonctionnement de l’industrie pétrolière”.

Selon NJ Ayuk, PDG de Centurion Law Group et Président de la Chambre, toutes les procédures ont été respectées et l’attribution initiale du bloc a été faite avant que le Président Macky Sall ne soit élu président. Toutes les enquêtes menées par de nombreux régulateurs sénégalais ont révélé que toutes les transactions s’étaient déroulées dans les meilleures conditions. Le président Macky Sall a été un réformateur et a adopté des politiques de marché qui ont fait de l’avenir de l’industrie pétrolière sénégalaise un avenir brillant et qui offre des opportunités à tous les sénégalais.

« Le Sénégal ne doit pas être privé des millions d’emplois que son secteur pétrolier apportera au pays. Ces attaques visent à ralentir les investissements dans les projets de l’industrie pétrolière et les investissements au Sénégal », a ajouté Ayuk.

Les commentaires sont fermés.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus