Sortie de crise au Soudan: le conseil militaire et l’opposition reprennent langue

Au Soudan, la reprise des discussions entre la coalition de l’opposition et le conseil militaire s’annonce imminente. Selon plusieurs sources, les deux camps vont à nouveau se retrouver sous la houlette du facilitateur éthiopien ce samedi 22 juin à Khartoum.

Le Conseil militaire au pouvoir à Khartoum et la coalition de l’opposition vont reprendre langue après les répressions sanglantes d’une manifestation en début du mois. A cette occasion, le premier ministre Ethiopien Abiy Ahmed, facilitateur depuis le début de la crise va présenter de nouvelles propositions consensuelles surtout autour de la formation d’une nouvelle équipe gouvernementale dans laquelle les deux parties ainsi que la société civile seront représentées.

A LIRE AUSSI: Le premier ministre éthiopien Abiy Ahmed au Soudan pour arranger les choses

Si les militaires mettent la pression pour la reprise des négociations, l’opposition de son côté reste très exigeante et prudente. Selon un cadre des Forces pour la liberté et le changement (opposition), il faut une enquête indépendante sur le massacre des manifestants suivi du rétablissement d’internet et le retrait pure et simple de l’armée et des milices des rues de la capitale. Après avoir sollicitées l’aide de l’armée pour dégager l’ex-président Omar El Béchir, la société civile et l’opposition ne semblent pas prêtes pour retourner l’assesseur aux militaires qui exigent une place prépondérante dans le prochain organe dirigeant de la transition. Obtiendra ou ne l’obtiendra pas, seule la suite des discussions nous édifiera.

Les commentaires sont fermés.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus