Bénin – Crise électorale: voici les partis politiques invités pour la main tendue du président Talon

Bientôt deux mois que le président de la république du Bénin, Patrice Athanase Guillaune Talon, a adressé un message à la nation béninoise au lendemain des élections législatives contestées par les partis de l’opposition. Dans ce discours à la nation, le chef de l’Etat annonce une main tendue à l’endroit de la classe politique pour un dialogue pouvant permettre de mettre le Bénin sur la voie du développement tout en trouvant le consensus nécessaire. Au lieu d’un dialogue avec la classe politique béninoise ce n’est que onze partis de l’opposition et autres qui sont invités selon un communiqué de la présidence.

Le président de la république du Bénin, son excellence Patrice Athanase Guillaume Talon, veut joindre l’acte à la parole. Qu’il nous souvienne qu’il y a environ deux mois que dans un discours à la nation, il a parlé de sa main tendue à toute la classe politique et spécialement aux partis politiques de l’opposition. Ce discours était prononcé au lendemain des élections législatives, dont le taux de participation était de 27% selon l’institution en charge de proclamation des résultats.

[su_heading size= »17″]A lire aussi :Bénin – 59ème anniversaire de l’indépendance: le maire Gnonlonfoun fait l’état des lieux des préparatifs [/su_heading]

Dans un communiqué signé par le Directeur de cabinet civil de la présidence de la république du Bénin, le Chef de l’Etat, président de la République du Bénin, rencontrera onze (11) partis politiques ce lundi 15 Juillet 2019, à raison de deux représentants par parti politique. Il s’agit de :

1- UDBN

2- DUD

3- Restaurer l’Espoir

4- Union Sociale Libérale (USL)

5- Force Cauris pour un Bénin Emergent (FCBE)

6- Parti Communiste du Bénin (PCB)

7- Gouverner Autrement

8- La Flamme Renouvelée

9- Force Agissante

10- Parti pour l’Engagement et la Relève

11- Grande Solidarité Républicaine

Ces partis n’ont pas pu participer aux élections législatives qui devraient permettre de désigner les représentants du peuple à l’Assemblée Nationale de tous les bords politiques; selon le communiqué, ce sont les partis ayant déposé des dossiers de déclaration administrative ou de mise en conformité au Ministère de l’Intérieur et de la Sécurité Publique.

Rappelons que dans le discours qu’a prononcé le chef de l’Etat, Patrice Talon, c’est avec toute la classe politique béninoise que ce dialogue devrait avoir lieu et non avec les onze partis qui n’ont pu avoir le fameux certificat de conformité.

Les commentaires sont fermés.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus