Bénin – Crise post-électorale: le retour à l’accalmie tient à une condition; selon Koutché

Les compétitions de la coupe d’Afrique des Nations, édition 2019 a fait oublier aux béninois les crises politiques que traverse le pays. Cette accalmie n’est que circonstancielle selon l’ancien ministre Komi Koutché qui estime que la véritable accalmie va advenir et la crise politique va s’estomper à condition d’annuler les résultats des élections législatives du 28 avril passé.

Il est illusoire estime l’ancien ministre de l’économie, des finances et des programmes de nationalisation, Komi Koutché de croire à l’accalmie de la crise politique au Bénin. Reçu sur l’émission « Le Monde Aujourd’hui » de la radio VOA Amérique, l’ancien ministre Komi Koutché a déploré la crise politique que traverse depuis plusieurs mois son pays d’origine.

Bénin: Komi Koutché revient sur l’état de santé de l’ancien président Boni Yayi

Une crise politique qui a conduit à l’internement du leader charismatique de sa formation politique pendant une cinquantaine de jours. Pour lui, la levée de blocus autour du domicile de l’ancien président de la république et le calme apparent qui s’observe aujourd’hui ne signifient pas qu’il y a déjà accalmie. Pour ce fils de Bantè, une Commune au centre du pays, le retour à la paix dépend de la restauration de l’état de droit et la reprise des élections.

L’ancien directeur général du fonds national de la micro-finance est formel: on ne peut parler d’accalmie, estime-t-il alors que les causes de la crise restent intactes. « L’origine de la crise politique qui secoue le Bénin n’est rien d’autres que la privatisation de l’Etat, la mise en cause fondamentale des acquis démocratiques« , indique-t-il. Pour un retour à l’accalmie, poursuit-il, il faut que ce qui a conduit à la crise soit résolu. A le croire,  » Tant qu’on ne s’attaquera pas à l’origine de la crise, on peut faire des simulacres de médiation, prononcer des discours à la face du monde pour montrer qu’on est ouvert aux dialogues mais le problème demeurera« .

Les commentaires sont fermés.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus