A la UneSociété

Bénin – Examens nationaux de licence et de master: la session 2019 officiellement lancée

Les examens nationaux de licence et de Master ont effectivement démarré sur toute l’étendue du territoire national. La cérémonie de lancement officiel de cette troisième édition desdits examens a été effectuée dans la matinée de ce Lundi 22 juillet 2019.

La ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Marie Odile Attanasso, a procédé au lancement de la troisième édition de l’examen national du Master, ce lundi 22 Juillet 2019 au Ceg ‘’Sainte Rita’’ à Cotonou. C’est en présence des responsables d’établissements publics et privés supérieurs et des cadres du ministère. Au total, 6 728 candidats des universités privés composeront, dans 57 filières, sur toute l’étendue du territoire national.

--- Publicité---

« C’est le lieu de remercier tous les fondés d’établissement qui ont cru à la réforme; mais tout ceux aussi, qui se sont joints après et en respectant le calendrier universitaire pour que les examens se fassent » s’est exprimée La ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Marie Odile Attanasso.

Pour le 1er Vice-recteur de l’Université d’Abomey-calavi, l’organisation par l’Etat desdits examens est vraiment salutaire. « Formé dans une université privée ou dans une université publique, le diplôme doit être désormais reconnu au plan national et international », a déclaré le Professeur Djimon Marcel Zannou; 1er Vice-recteur de l’Université d’Abomey-calavi.

Lancés en 2017 comme mesure transitoire, les examens nationaux de licence et de master devaient laisser place à l’homologation des diplômes de ces établissements privés d’enseignement supérieur après 2019. Mais selon les explications du  ministre Marie odile Attanasso, « le processus ne pourra pas s’arrêter car chaque année , il se créent de nouveaux établissements. » Ce qui ne permet pas l’arrêt des examens. De plus, après 3 ans, « aucun établissement n’est passé à l’homologation ».

Pour rappel, le gouvernement à travers le ministère de l’enseignement supérieur, a décidé en 2017 de faire le ménage dans ce secteur, à cause de plusieurs irrégularités constatées au niveau des cursus et diplômes délivrés par certains établissements privés d’enseignement supérieur. Mais également par rapport à la légalité de certains de ces établissements.

A cet effet, il est prévu que l’Etat organise, pour 3 ans ( à compter de l’année académique 2016-2017) des examens nationaux pour la délivrance des diplômes de Licence et de Master. Même si certains promoteurs d’établissements privés d’enseignement supérieur ont adhéré à cette réforme, d’autres se sont insurgés contre elle, la trouvant injuste, intéressée et mal ficelée. L’objectif est de contrôler la qualité des formations reçues dans les différents établissements privés d’enseignement supérieur. Cela permet de délivrer des diplômés susceptibles d’être reconnus dans tous les pays de la sous-région.

---Publicité---

Bouton retour en haut de la page
Fermer

Adblock détecté

Pour continuer à bénéficier gratuitement des services de ce site, vous devez d'abord supprimer votre bloqueur de publicité