Bénin: Nourénou Atchadé embarrassé après leur rencontre avec Sacca Lafia

Le chef de l’Etat a instruit le ministre de l’intérieur à l’effet de prendre langue avec les partis politiques ayant manifesté le désir d’obtenir le récépissé définitif ou le certificat de mise en conformité. Certains partis ont répondu à l’appel ce jeudi. A la sortie du cabinet du ministre, le porte-parole des Forces cauris pour un Bénin émergent (Fcbe) s’est confié à la presse.

Nourénou Atchadé, porte-parole des Fcbe, au sortir du cabinet du ministre de l’intérieur et de la sécurité publique, a fait le point de leur tête-à-tête à la presse. S’il reconnaît voire se réjouir de ce qu’aucune pièce complémentaire ne leur est demandée, il reste embarrassé par un détail. Ni les cadres du ministère ni les membres du parti politique n’ont pu trouver la porte de sortie. Il s’agit, va-t-il déclarer, d’une question purement juridique.

En réalité, le 19 février 2019 la cour constitutionnelle a introduit le certificat de conformité dans les dossiers à fournir pour aller aux élections. Ceci pour permettre aux partis existant avant la nouvelle loi de se mettre en règle. Le délai de six jours devant expirer bien après les élections. Le souci qu’ont le ministère et les partis politiques à présent est justement lié à ce document de la haute juridiction. « Maintenant que le délai est passé, est-ce qu’il faut encore délivrer un certificat de conformité ou un récépissé? », se demande l’ancien député. Voilà qui relance le débat autour du statut juridique des partis non en règle.

Les commentaires sont fermés.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus