A la UnePolitique

Bénin: Patrice Talon sévèrement critiqué par Mo Ibrahim

Le milliardaire Mo Ibrahim, promoteur du « Prix Mo Ibrahim » n’est pas totalement en phase avec la gestion du Président Patrice Talon à la tête du Bénin. Dans une interview accordée à Jeune Afrique et publiée ce dimanche 21 Juillet 2019, il a ouvertement porté des critiques contre la gouvernance de Patrice Talon, surtout sur le plan politique. 

Adepte de la bonne gouvernance, Mo Ibrahim se désole de voir comment certains dirigeants conçoivent et gèrent le pouvoir d’Etat. Il estime d’ailleurs qu’en Afrique, beaucoup de présidents se croient « irremplaçables », et c’est comme s’ils se  prenaient pour des « dieux ». A l’en croire, beaucoup de président ont de bons projets, mais n’utilisent pas les moyens qu’il faut pour parvenir à leurs fins.

--- Publicité---

[su_heading size= »17″]A lire aussi : Au forum Mo Ibrahim, Aliko Dangoté tacle à nouveau les autorités béninoises[/su_heading]

Entrepreneur dans le domaine des télécommunications, Mo Ibrahim s’est exprimé sur le passage « d’entrepreneur au président de la République ». Interrogé sur le cas de Patrice Talon, il estime que ce dernier ne fait pas vraiment un bon travail. « Je ne crois vraiment pas que Patrice Talon fasse du bon travail », a-t-il confié à Jeune Afrique.

Ce que devrait être Patrice Talon selon Mo Ibrahim

Pour Mo Ibrahim, le président Patrice Talon dans sa gestion ne reflète pas ce qu’il devrait vraiment être. « Ce qu’il fait contre ses opposants est déplorable. Il est censé être un homme sophistiqué, un grand entrepreneur, un libéral, tant d’un point de vue économique que politique. Comment s’est-il transformé en dictateur? », se demande le milliardaire qui n’a pas manqué de laisser un conseil à l’endroit du président béninois.

Mo Ibrahim pense que le président Patrice Talon a sérieusement marqué le peuple béninois, et qu’il devrait savoir raison garder. « Il devrait faire attention, parce que son peuple n’oubliera pas ce qu’il a fait », a-t-il affirmé.

Qui est Mo Ibrahim? 

Né en 1946, Mohamed Ibrahim ou encore Mo Ibrahim est un milliardaire soudanais. Entrepreneur des télécommunications, il crée la Fondation Mo Ibrahim en 2006. Par le biais de cette Fondation, il s’est donné pour objectif de primer les pays africains qui font de bonnes performances à travers « l’Indice Ibrahim de la gouvernance en Afrique ».

Le « Prix Mo Ibrahim » est doté d’un montant de cinq millions de dollars, financé sur la fortune personnelle de Mo Ibrahim chaque année. Il est destiné à des dirigeants africains choisis par un jury composé de hautes personnalités. Il faut rappeler qu’en 2018, sur les 54 pays suivis par la Fondation Mo Ibrahim en matière de bonne gouvernance en Afrique, le Bénin occupe la 13ème place, avec une moyenne de 58,7/100.

---Publicité---

47 commentaires

  1. Critiquer la gouvernance de P. TALON conduit en prison.
    Aura-t’il ce courage de déférer Mo IBRAHIM le milliardaire lucide et serein derrière les barreaux ??? !!!
    Wait and see.

    Les KLEBES du regime de la rupture peuvent déjà commencer la sale besogne et leur représentant Me Migan prendre pourrait même trouver une radio non brouillée pour demander qu’on emprisonne Mo Ibrahim pour ses propos « incencendiaires dans le journal JA. Car lorsque l’inculture nous poursuit, rien n’arrete la bêtise humaine. Dans ce Benin naguère réputé il n’y a plus que le ridicule qui ne tue pas.

    1. C’est vous les klébés d’un régime de brigands qui voulaient vendre notre pays. C’est pour cela que la médiocrité a été amplement promue grâce aux fraudes systématiques et systémiques. C’est tout ce désordre institutionnalisé qui est jeté à la poubelle. Le peuple ne profitait pas des vols, détournements et fraudes. Les enfants du vrai peuple galéraient et les fainéants étaient promus partout.
      On comprend donc vos gémissements.

      1. Nettoyage dites vous ! C’est maintenant que la corruption s’est installée au Bénin. C’est maintenant que le pouvoir ne respecte pas la séparation des pouvoirs. C’est maintenant que le monde entier constate que les opposants sont incarcérés. C’est maintenant que la presse reçoit de l’argent pour à la virgule pres publier dans les journaux les mêmes textes, que les officines de nuit distribuent enveloppes, que le mensonge et les conflits d’intérêts au sommet de l’Etat sont devenus culturels et que les méritants n’ont plus droit de cité dans la république familiale et des petits copains. Voilà. Tous les maillons de la chaîne sont dans les mains de P. Talon. Et vous dites que c’est la démocratie .

      2. Fracasse,
        Rien de bien grave si vous vous sentez visé.
        Vous faites partie sans nul doute des Klebés dont parlait Azalou et Dovènan.
        Pour ma part, il me semble indéfendable que les salaires politiques soient inconnus du peuple et que le mandant qui les paie par ses impôts ne puisse pas en parler sans aller en prison. Qu’on enferme des béninois ayant un avis différent de la rupture, c’est abject car c’est de bien commun qu’il s’agit. Que des arrestations arbitraires aient le vent en poupe, c’est abject car allant au mépris des règles dans un Etat de droit. Que la rupture et son Président ne respectent pas les décisions de la Haute Cour, c’est un manque de respect au peuple qui l’a élu, Qu’en tant que 1er citoyen, le chef de l’Etat donne l’exemple, voilà qui devrait réjouir son peuple au lieu de tirer, de tuer à bout portant par l’ordre donné aux militaires. Et que, last but no least on aille jusqu’à priver le peuple de choisir ses députés, même en chine, en Urss jadis en corée plus personne ne fait cela.
        En instaurant un parlement privé à sa solde, l’exécutif a poussé trop loin le bouchon.. La liste est longue, des récriminations. Je m’arrête là en soulignant bien sûr que le sang des béninois qui a coulé vous pourchassera dans cette nuit noire.

  2. Quelque soit ce qu’on dit, arrêtez de porter atteinte aux droits fondamentaux et de comploter contre les opposants
    La rupture gagnerait à promouvoir la critique.
    Elle gagnerait en démontrant qu’il n’y a aucun prisonnier d’opinion en les liberant tous
    Elle gagnerait sur tous les plans en reorganisant des legislatives inclusives
    Nous serons les 1ers à la promouvoir et à la soutenir.
    Talon ne serait pas au pouvoir si BONI YAYI n’avait pas resoecté la democratie et l’Etat de droit.
    Et. Attention. Les morts vous hanteront.

    1. Mo Ibrahim n’est pas un dieu et ne comprend rien à rien de la situation politique au Bénin. Il ignore aussi la véritable nature de ceux qu’il appelle opposants. Son analyse n’est donc que biaisée.
      Il peut donc raconter ses histoires pour faire plaisir à ceux qui continuent de rêver d’un État voyou bordélique au Bénin.
      Des foutaises!
      Les chiens aboient la caravane passe.

  3. Fracasse, rien de bien grave si vous vous sentez visé. Vous faites partie sans doute aucun des Klebés dont parlait Azalou et Dovènan. Pour ma part, il me semble indéfendable que les salaires politiques soient inconnus du peuple qui les paie. Que la rupture et son PR ne respectent pas les décisions de la Cour en tant que 1er citoyen et que last but no least on prive le peuple de choisir ses députés. La liste est longue. Je m’arrete là en soulignant bien sûr que le sang des béninois qui a coulé vous pourchassera dans la nuit noire.

  4. bêtes. Car je ne peux absolument pas comprendre que vous ne disposez plus de cerveau pour discerner ce qui est bon de mauvais.

  5. Fracasse,
    Rien de bien grave si vous vous sentez visé. Vous faites partie sans doute aucun, des Klebés dont parlait Azalou et Dovènan. Pour ma part, il me semble indéfendable que les salaires politiques soient inconnus du peuple qui les paie. Qu’on enferme les béninois ayant un avis different de la rupture. Que des arrestations arbitraires aient le vent en poupe au mépris de toute règle de procédure. Que la rupture et son Président ne respectent pas les décisions de la Haute Cour, Qu’en tant que 1er citoyen le chef de l’Etat devrait donner l’exemple et que, last but no least on aille jusqu’à priver le peuple de choisir ses députés en instaurant un parlement privé à la solde du pouvoir exécutif. La liste est longue. Je m’arrête là en soulignant bien sûr que le sang des béninois qui a coulé vous pourchassera dans la nuit noire.

  6. Monsieur le journaliste, laisser nous avec votre chiffre de 58,7/ 100. Cela ne veut rien dire.
    Mo Ibrahim parle de la gouvernance de Talon. Pas des chiffres, le bénin peut même avoir

  7. Quelle horreur d’entendre Mo Ibrahim; un soit disant paragon de la bonne gouvenance, tenir des propos aussi discourtois, émettre des jugements à l’emporte-pièce à l’endroit du Président de la République d’un pays souverain. Un peu de décence tout de même. Ce monsieur ignore tout du Bénin et du travail que sa propre insitution a fait dans le passé sur la gouvernace du Bénin sous Yayi Boni . Pourquoi Mo Ibrahim n’a pas récompensé Yayi Boni, un ancien Chef d’Etat, qui s’est illustré par une mal gouvernance à outrance de notre pays. Les difficultés observées en ce moment au Bénin sont de la responsabilité de ce même Yayi boni et de ses sbires qui ne veulent pas se délester de leurs biberons habituels de détournements des deniers publics. A titre d’illustration, Yai Boni s’est illustré par des détournements de deniers publics, des scandales financiers, des éléphants blancs (Siède Assembmée Nationale, Centrale Maria Gletta, etc), les faux diplômes, les faux médicaments, les concours frauduleux, l’insécurité à outrance, le banditisme, les coupeurs de routes, les crimes politiques (Dangnivo, dame Agbossou, )
    Informez vous en profondeur avant de débiter de telles insanités à l’endroit de mon pays M. Mo Ibrahim…

      1. Faites de même mon cher! Surtout que vous auriez pu répondre par des arguments. Mais non, trop dur pour vous.
        Critique pour critique. Sachons reconnaître ce qui est bon quand ça l’est et s’opposer dans le cas contraire et non pas de manière systématique.

        1. Mr ou Madame Chichi, je ne suis pas votre cher. Sur ce forum, j’ai lu Bcp de commentaires, que je suis fatigué de commenter. Car ces Klėbės ont les oreilles dures que rien ne pénètre.
          Ces gens sont

        2. sont aveugle de tout ce qui se passe sous le régime talon. Les opposants sont chassés du pays dune manière ou d’une autre. Les morts, les prisonniers d’opinion, politiques et j’en passe. Depuis que je connais la politique,

        3. la politique, dans aucun pays au monde cela ne sert produit. Ici au Bénin la LA COURS Djogbenou DES HOMMES en Robes qui sème du désordre en appliquant tout de qui est dit depuis la Marina.
          Cela est appuyer par les hommes de Rang qui sont je vais dire les ennemis du peuple béninois.

        4. béninois. Je viens de lire un commentaire ici, un Klėbė qui accuse JEUNEAFRIQUE de travailler pour la France. Oui en France il y a des opposants aussi. Mais ne sont pas renvoyé de leur Pays la France. Comme ce fut le cas au bénin.

        5. bénin. Le gouvernement talon, croyant le plus malin à déjà mis la machine d’élimination des potentiels Candidats à la présidentielle de 2021 en novembre 2016.
          Et c’était -Ajavon la première Victime, puis Lehadi SOGLO, puis Komi Kountché, puis bientôt C est Lionel Zinsou. Oui, oui éliminer pour reigner en dieu sur terre et cela appuyer et ordonné par nos hommes de Rangs

        6. Rangs. Je me demande dans quel nous vivons? Le régime de Talon est dictatorial, et cela est sans équivoque.
          Ce régime talon est plus pire que celui de Duvalier en Haïti, les Tontons Macoutes.
          Pire

        7. Pire, sont ces Klėbės maudits, je dis bien maudits qui traînent sur ce forum et racontent des inepties pour plaire à ceux qui les paye. Ces pauvres en ESPRIT.
          La punition de Dieu descendra sur vous.

        8. Chichi, vous devez être un Klėbė aussi. Talon remettra le pouvoir à une personne à qui le ne voudra absolument pas. Il a chassé les potentiels Candidats du pays. Qu’il s’attendre au

  8. Mo Ibrahim à parlé de la manière dont TALON traite les opposants. Cela est inadmissible, je dis bien inadmissible!
    Je n’ai vu ça dans aucun pays du monde

  9. Je sais de quoi je parle.
    Un président qui met tout pour éliminer les potentiels opposants et candidat à la présidentielle de 2021.
    Ajavon, Kountché, et aussi Lionel Zinsou. Je vous le jure, Talon remettra le pouvoir à une personne à qui il ne s’attendait pas.

  10. Faut vraiment être naïf pour accorder du crédit aux propos de MO machin truc qui fricote avec des tordus comme OUATTARRA.Et puis JA est t’elle une référence?quand on sait que cette feuille de choux travaille avant tout pour la France.Certes y a beaucoup à redire sur la politique de Talon mais cela ne justifie en rien qu’il faut valider les critiques d’individus tout aussi malpropres.

    1. JA à fait ces preuves et ne travaille pas pour la France. Vous Klėbės, quand vous vous trouvez aux murs, C est la France que vous accusez. Honte à vous!!!
      En France il y a des Opposants au régime, mais personne rentré eux n’est chassé de la France comme se fut le cas chez nous au bénin.
      Donc n’accuse pas la France dans votre conneries de chasse aux opposants. Vous êtes entrenus par l’argent du contribuable pour nous raconter de n’importe quoi.

  11. pas. Si et seulement s’il se présentait Candidat. Je ne doute pas de sa candidature. Il se pourrait que l’apocalypse descende.

  12. Continuez à soutenir l’état nazis . Quand vous faites des bêtises trouvez vos excuses en les mettant sur la France. En France il a encore l’opposition. Donc vous qui avez l’eau dans la tête quand vous n’avez rien à dire de raisonnables et constructifs il faut la fermer.

    1. Les gens se permettent les plus éhontés raccourcis. Retournez donc vous documenter sur ce qu’est le nazisme. Vous faites dans le sensationnel en comparant des réalités tellement éloignées.
      La France, à défaut d’être responsable du malheur du monde, n’a aucun intérêt à voir émerger des pays comme le Bénin qui veulent se décomplexer et avancer. Vous verrez toujours les mêmes recettes utilisées pour discréditer l’image d’un régime qui les dérange.
      Observez -vous le même traitement dans ce type de média pour la Côte d’Ivoire de Ouattara qui assassiné, réduit au silence ses opposants?
      Commencez par vous poser les bonnes questions même si cela suppose de prendre du recul et de la hauteur

      1. « Chichi » ne te fatigue pas. Pour prendre de la hauteur encore faut-il qu’ils sachent ce que cela veut dire. Des fois qu’ils comprennent qu’il faut monter à un arbre….

    2. Vous êtes au courant de l’effervescente situation sociale en France avec cette fronde populaire continue depuis bientôt un an calendaire ? Les gilets jaunes ça vous parle et leur répression musclée ?
      L’eau que vous soupçonné en présence massive dans le cerveau de celui que vous indexé, n’hésitez pas à lui en demander pour vous désaltérer afin de retrouver quelque lucidité

  13. les mercredis rouges…les communistes…le couple soglo…et tous ceux là…qui par la haine de yayi…..ont tous eu leur compte…!!!

    Le peuple…qui s’est laisser..manipulé…a aussi son compte…puisque méprisé…et son avais ne compte…pour la gestion du pays

    Fondamentalement…les beninois…opportunistes n’ont pas changé……

    On a vécu,entendus..éhuzu dandan…abéré koulou koulo…bopéssi…sans y croire…pourvu que les gens trouvent leur compte dans le systeme

    C’est ce que nous appelons aujourdhui klébés…

  14. qui c’est encore ce milliardaire Mo Ibrahim, s’il est une référence en matière de bonne gouvernance il n’a qu’à commencer par appliquer ses conseils au soudan que je me souvienne n’est pas un exemple de démocratie en Afrique ou essayer d’être le Pr du soudan pour l’amener en voie de démocratie et il verra si c’est aussi simple qu’il critique

    1. Mo Ibrahim ne vit pas des ressources de l’état comme TALON. Mo Ibrahim à son propre business à lui. Mais TALON à fiat son argent et continue de la faire sur le dos de l’état béninois.

    2. béninois. En terme claire, Mo Ibrahim n’a pas besoin de prendre le pouvoir pour protéger ses intérêts.
      C est la différence qu’il y a entre Mo Ibrahim et Talon.

      1. Monsieur Ledoux , il n’a qu’a prendre le pouvoir au soudan qui vivent dans la misère sous un régime militaire et améliorer la vie de ces compatriotes soudanais s’il défend vraiment leur intérêt et la bonne gouvernance philosophique dont il parle au lieu de donner des conseils en matière de démocratie aux béninois.
        c’est facile de critiquer et de donner des conseil. Qu il ait le courage de faire pas lui même ces conseil au soudant et il verra une opposition face à lui qui défendra toujours son intérêt au lieu du peuple

  15. les soglo,azanai,ajavon….et autres…qui font les étonnés…se moquent du peuple beninois..

    Qui ne savait pas qu’on avait à faire…à un prédateur..économique..

    malgré les mises en garde de yayi lors des présidentielles….qui l’a écouté..

    Maintenant on se met à pleurnicher….à ne savoir quoi faire

    Des gens..ont façonné…un fétiche..par aigreur,vengence,et jalaousie…par rapport à yayi….dis je qui commence à les manger….

    Je dis.. c’est bien fait….

  16. nous avons…eu dans ce pays…un bariba président…..sans aucun incident..

    Un somba….sans mettre en cause l’unité nationale

    Un nagot bariba..pendant..10 ans..sans mettre en cause…quoi que ce soit

    Les..5 ans de soglo….on en sait…ce qu’on traversé…

    Ahomadagbé…au pouvoir..on a vu…le bombardement de parakou en..1964

    Autrement dit…un fon…au pouvoir au benin…fini toujours mal….et c’est une constante

    1. @Chichi tu veux dire QUOI à Aziz? Il dit la vérité. Ce qu’il a dit est dans l’histoire du bénin et c’est écrit.
      Alors Sultan Aziz ne raconte pas de n’importe quoi.

  17. 1- s’unir, combattre dignement et vigoureusement, sans état d’âme le système Talon jusqu’à satisfaction totale des revendications populaires,

    2- Aller tous à la mouvance pour accorder notre soutien gracieux. Donc plus d’opposition, parti unique, pensée unique du chef,

    3- Abandonner la politique pour une autre destination et restons loin du pays ou des affaires publiques.

    VOILA UNE PROPOSITION pour rapidement éclaircir la situation

  18. MO IBRAHIM à part s’occuper de sa fortune, il n’a même pas été foutu de s’en servir pour sortir son pays de son propre désordre. Alors circulez y a rien à voir

  19. Vous devriez le remercier pour avoir été le garant dans l’ombre de vos libertés individuelles. Sa surpuissance financière aurait pu le rendre plus vicieux et scélérat que vous le croyez, mais il a juste profité du système de gouvernance bancal et corrompu pour faire des affaires. Quand il en a fini avec les affaires, il a décidé d’être au devant de la scène pour rectifier ce qu’il estime être un danger sans nom pour le pays(le système de gouvernance), il sait de quoi il parle, il a financé tous ceux là qui aboient aujourd’hui.
    DIFFICILE D’ACCEPTER QUE CE GARS AIT VRAIMENT CHANGE AU POINT DE PRENDRE DES COUPS POUR RETABLIR LE DESORDRE AUQUEL IL A PARTICIPE. iL n’est jamais trop tard pour bien faire.
    N4EST-CE PAS « Ledoux » et « sultan aziz »

Bouton retour en haut de la page
Fermer

Adblock détecté

Pour continuer à bénéficier gratuitement des services de ce site, vous devez d'abord supprimer votre bloqueur de publicité