Société

Bénin – supposée présence d’une sorcière au CNHU: démenti formel de la Direction

Il circule depuis quelques heures sur les réseaux sociaux une vidéo dans laquelle une dame nue est désignée comme une sorcière qui se serait apparue dans une salle d’hospitalisation. Selon les auteurs de la publication, cette scène se serait produite au Centre National Hospitalier Universitaire (CNHU) de Cotonou. Mais selon la Direction de l’hôpital il s’agit simplement d’une fake news.

Aucune femme sorcière n’est subitement apparue dans une chambre au CNHU de Cotonou. C’est ce qu’il convient de retenir du communiqué rendu public ce dimanche 07 juillet 2019 par la cellule de communication de l’hôpital. « Après investigation dans tous les Services de l’Hôpital, il se dégage qu’aucune situation comme telle ne se serait produite au CNHU-HKM. Mieux, l’analyse de la vidéo révèle plusieurs contradictions qui prouvent bien qu’il ne s’agit pas du CNHU-HKM », explique Thierry Laurent GLITHO.

--- Publicité---

Dans ledit communiqué des indices ont été donnés pour démentir cette information qui circule. Selon le communiqué :

  • La vidéo montre des lits avec, soit des matelas tous bleus ou avec des draps bleus alors qu’au CNHU nous utilisons des matelas noirs ou marrons et des draps de couleur blanche ;
  • La vidéo montre un revêtement mural complet à la peinture alors qu’au CNHU, les murs de nos salles d’hospitalisation sont à moitié carrelés en blanc;
  • Vers la fin de la vidéo, on voit des sièges d’attente collés au mur du couloir qui n’existent nulle part au CNHU-HKM.

Par ailleurs, la Direction Générale du CNHU-HKM invite les auteurs de cette intoxication à y « mettre fin immédiatement et à faire preuve de patriotisme et de responsabilité sur des questions relatives à la vie et la santé de nos compatriotes ».

---Publicité---

Un commentaire

  1. Il faut enfin commencer à réprimer les individus qui propagent ces fake news. Cela permettra d’en décourager plus d’un, surtout les diffuseurs des vidéos d’intoxication qui font des ravages au plan politique. Il faut traquer les irresponsables.

Bouton retour en haut de la page
Fermer

Adblock détecté

Pour continuer à bénéficier gratuitement des services de ce site, vous devez d'abord supprimer votre bloqueur de publicité