Diplomatie: annonce de la fermeture de certaines ambassades du Bénin

D’ici le 31 juillet 2019, des ambassades et représentations diplomatiques du Bénin seront fermées dans certains pays. Selon des sources diplomatiques, il s’agit d’une décision directement notifiée aux ambassades et représentations diplomatiques concernées. Ainsi, les agents touchés par cette décision sont priés de rentrer au bercail.

Le Bénin s’apprête à se débarrasser de certaines ambassades et représentations diplomatiques dans le monde. Une décision mal perçue dans le rang des diplomates, mais fondée selon certaines sources. En effet, cette décision du gouvernement béninois est justifiée par deux arguments à savoir  le réaménagement de la carte diplomatique et la rationalisation des dépenses publiques.

[su_heading size= »17″]A lire aussi : Vente d’esclaves: l’ambassade de Libye au Bénin dénonce une agression non justifiée contre son pays[/su_heading]

Pour ces raisons, les ambassades du Bénin à Ottawa (Canada), en Algérie et à Téhéran en Iran ont jusqu’au 31 juillet 2019 pour fermer. Les Consulats généraux du Bénin à Kinshasa et à New York aux États-Unis devront aussi fermer dans le même délai. Ce réaménagement touche le poste de représentant permanent adjoint du Bénin à l’Onu dont la suppression est aussi annoncée.

Une deuxième décision du genre…

Depuis la prise du pouvoir par le chantre du Nouveau Départ, ce n’est pas la première fois que le Bénin ferme des ambassades et représentations diplomatiques à travers le monde. Déjà en 2016, quelques mois après l’avènement au pouvoir du Président Patrice Talon, le Bénin avait fermé neufs ambassades. Cinq en Afrique, un au Moyen Orient, deux en Amérique et un en Asie. Dans le même temps trois ambassades avaient été transformés en consulat général. Il s’agit des ambassades d’Abidjan, Libreville et Kinshasa.

[su_heading size= »17″]A lire aussi : Bénin: en fin de mission à l’OIF, Benoît Illassa nommé à un autre poste à Cuba[/su_heading]

En son temps, les mêmes arguments que ceux de maintenant avaient été avancés. Il s’agit du « Réaménagement de la carte diplomatique et la rationalisation des dépense publiques ». Toutefois, il faut rappeler qu’en 2018, le Ministre des affaires étrangères avait annoncé la réouverture de deux des ambassades fermées en 2016.

Les commentaires sont fermés.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus