France: un béninois va lancer la vente des chemises Zémidjan 

Le béninois Kefil Saka va officiellement lancer ce jeudi 1er août 2019, la vente des chemises Zémidjan en France à Paris. L’objectif? Changer les mentalités sur les perceptions faites sur les métiers dits “Sous-métiers” dans les sociétés africaines en rendant cool et hype le vêtement de travail.

Au Bénin, les conducteurs de Taxi-moto adoptent un style vestimentaire assez particulier: une chemise jaune composée du logo de la Mairie de Cotonou, d’un numéro d’immatriculation, et d’un message (proverbe) en dialecte local inscrit à l’encre vert sur la chemise. Ce message, est souvent une source de motivation, de sagesse, d’honnêteté… qui permet de retrouver l’état d’esprit de base qui gravite autour de la positivité, l’espoir, la foi, la chance, le courage qui nourrissent le quotidien des ZEMS(le diminutif de ZEMIDJAN, qui est l’appellation des taxis motos à Cotonou au Bénin).

Ses mots et cet état d’esprit qui animent le quotidien des ZEMIDJANS à Cotonou ont inspiré le béninois kefil Saka qui compte lancer ce jeudi 1er août à Paris, la vente des chemises Zémidjan. Une initiative qui vise à changer les mentalités sur les perceptions faites sur les dits “Sous-métiers” dans les sociétés africaines en donnant de l’esthétique au vêtement de travail. Elle sera également axée sur le partage de ses petits proverbes moins que rien, mais qui comblent de vertu le quotidien des ZEMS.

Pour cette édition, le collectif de l’initiative a décidé de ne pas retoucher la chemise afin qu’elle garde sa valeur intrinsèque telle qu’elle se porte à Cotonou. Pour les prochaines éditions, une touche de personnalisation sera apportée.

Les commentaires sont fermés.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus