Investissement pour les Infrastructures: le Bénin adhère officiellement à l’AIIB

Le Bénin, le Rwanda et le Djibouti viennent de rejoindre officiellement la Banque asiatique d’investissement pour les infrastructures. Leur adhésion a été validée ce samedi 13 Juillet 209. 

Un trio africain rejoint six autres pays africains la Banque asiatique d’investissement pour les infrastructures (AIIB). L’adhésion du Rwanda, du Bénin et de Djibouti  a été validée ce samedi après-midi lors du conseil d’administration de la banque multilatérale au Luxembourg.

Créée en 2014 sous le leadership de la Chine, l’AIIB s’est assignée pour mission de favoriser le développement des pays asiatiques et l’intégration économique régionale en répondant aux besoins d’infrastructure. Mais très tôt, elle a réussi à développer sa dimension internationale. Son action dans le monde vise beaucoup plus à se proposer en alternative aux institutions multilatérales de financement, telles que le Fonds monétaire international (FMI) et la Banque mondiale.

Le nombre des adhérents atteint les  100 avec l’adhésion du trio constitué du Bénin, du Djibouti et du Rwanda. Ainsi, 12 pays africains ont désormais intégré soit « entièrement » ou soit « potentiellement », pour utiliser les termes de la Banque. En effet, pour être un membre à part entière, l’adhésion doit être assortie d’un apport financier au capital de l’AIIB. Une condition d’ailleurs à laquelle devra se soumettre le nouveau trio. Un pays comme l’Egypte y a apporté 650,5 millions de dollars, tandis que l’Ethiopie y a investi près de 46 millions de dollars.

Les commentaires sont fermés.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus