Le jeune rappeur américain TAY-K condamné à 55 ans de prison

Le jeune rappeur américain Tay-K a été condamné mardi 23 juillet à une peine de 55 ans de prison ferme. Âgé de 19 ans, le rappeur est accusé de meurtre.

Le procès du jeune américain originaire de la Californie a connu son épilogue mardi dernier. Suspecté puis reconnu coupable du meurtre d’un jeune de 21 ans, le rappeur devenu célèbre grâce à son titre « The Race » doit attendre 74 ans pour sortir de la prison. Selon le média RAPRNB, l’assassinat est intervenu lors d’un braquage qui a mal tourné. Le défunt, propriétaire de la chambre cambriolée a surpris le rappeur et ses complices sur les lieux. Ceux-ci n’ont pas trouvé mieux à faire que de lui ôter la vie.

Le jeune homme n’avait que 16 ans au moment des faits et avait été arrêté en juillet 2016 pour meurtre. Il avait ensuite été placé en résidence surveillée jusqu’à ce qu’il coupe son bracelet électronique placé à la cheville. C’est en pleine cavale qu’il a publié son titre qui l’a rendu célèbre sur les réseaux sociaux. Tay-K est aussi suspecté d’avoir assassiné Mark Salvider, un photographe près d’un fast-food de San Antonio (Texas) après avoir tenté de lui voler son matériel. Avec l’issue de ce procès, la carrière du jeune talent prend une tournure agonisante car, il faudrait attendre 2074 pour le voir libre de tout mouvement.

Les commentaires sont fermés.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus