Nigéria : l’IMN annonce la suspension des manifestations pour prouver « sa bonne foi »

Le Mouvement islamique au Nigéria (IMN) a annoncé la suspension temporaire de ses manifestations «Zakzaky libre» dans la rue.

Le gouvernement fédéral avait interdit la semaine dernière le groupe à la suite d’une décision de la Haute Cour fédérale, le décrivant comme une organisation terroriste. Des membres de l’organisation islamique protestaient contre la détention continu de leur dirigeant, Cheikh Ibrahim Zakzaky, et de son épouse, Zeenat, en détention depuis plus de trois ans. Le dirigeant de l’IMN et son épouse sont en détention depuis leur arrestation en décembre 2015, à la suite d’un violent affrontement entre ses partisans et l’armée nigériane à Zaria, dans l’État de Kaduna.

Le porte-parole de l’IMN, qui a annoncé la suspension des manifestations dans un communiqué publié mercredi, a déclaré que l’action visait à laisser de la place à de nouvelles ouvertures destinées à résoudre le problème. Il a déclaré que la décision de suspendre les manifestations avait été prise de bonne foi, ajoutant que c’était par respect pour certaines personnalités et groupes éminents, dont la contribution à la résolution du problème semblait réelle.

Les commentaires sont fermés.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus