Soudan: les négociations vont reprendre malgré l’assassinat des manifestants

Les discussions sur la déclaration constitutionnelle relative à la période de transition au Soudan devraient reprendre jeudi à la suite du retour de la délégation de négociation des Forces pour la liberté et le changement d’El-Obeid, où cinq manifestants ont été tués par les forces de sécurité.

Les discussions devaient reprendre mardi, mais l’assassinat de manifestants a contraint la coalition de l’opposition à mettre un terme au processus politique pour condamner le recours excessif à la force et à demander des comptes aux responsables. Sudan Tribune a toutefois rapporté que les équipes techniques poursuivaient leurs travaux mardi et finalisaient la version finale de la déclaration avant les négociations de reprise jeudi. Selon plusieurs sources, peu de personnes ayant déclaré pouvoir rejoindre la table des négociations même mercredi soir.

Pour sa part, la médiation commune n’a publié aucune déclaration pour clarifier la situation à la suite des récents développements. Toutefois, des sources de l’opposition ont démenti les rumeurs concernant la suspension des négociations en raison des événements survenus à El Obeïd, confirmant des informations selon lesquelles les forces du consensus national auraient fait cette proposition, mais celle-ci avait été rejetée par les autres composantes du FFC. « La majorité a convenu de la nécessité d’accélérer l’achèvement des négociations et de la formation du gouvernement afin de combler les lacunes qui ouvrent la porte à la situation d’expansion militaire et de chaos », a déclaré un membre important de l’opposition qui n’a pas voulu être identifié. Les groupes d’opposition semblent plus enclins à croire que des éléments de l’ancien régime dans l’armée et des forces de soutien rapide sont à l’origine des attaques contre les manifestants pour entraver le processus politique et créer le chaos dans le pays.

Les commentaires sont fermés.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus