Politique

Amazonie: l’Europe « n’avait pas de leçon à donner » au Brésil sur l’environnement, Bolsonaro

Les tensions autour de l’Amazonie ne refroidissent pas encore. Vendredi dernier, Jair Bolsonaro, le dirigeant brésilien a exprimé sa volonté de dialoguer avec « tout monde sauf notre cher Macron ».

Depuis trois jours, le numéro 1 brésilien demande sans cesse à son homologue français de présenter des excuses publiques aux peuples brésiliens suite aux propos tenus sur la souveraineté de l’Amazonie. En effet, Jair Bolsonaro a estimé que l’Europe « n’avait pas de leçon à donner » au Brésil sur l’environnement, alors qu’il est sous une forte pression internationale depuis plus d’une semaine en raison des incendies qui détruisent de vastes régions de la plus grande forêt tropicale du monde.

Incendie dans l’Amazonie : le Brésil rejette l’aide du G7 et s’en prend violemment à Macron

Selon Sputnik, le chef d’Etat se serait entretenu avec la chancelière allemande Angela Merkel, avec qui les relations se seraient revenues à la normale. Il a ensuite été félicité par Donald Trump de retour au sommet de Biarritz en France où la question de l’Amazonie  a été au cœur des échanges. Critiqué pour son caractère anti-écolo, Jair Bolsonaro a déployé, lundi, des avions militaires pour tenter de mettre fin aux flammes qui détruisent le poumon écologique du monde.

Il urge donc de rappeler que la forêt Amazonienne traverse 9 pays : la Guyane française, le Pérou, la Colombie, le Venezuela, le Surinam, la Bolivie, l’Équateur, le Guyana et le Brésil qui possède plus de plus de 60% de cet espace sur son territoire.

Bouton retour en haut de la page
Fermer

Adblock détecté

Pour continuer à bénéficier gratuitement des services de ce site, vous devez d'abord supprimer votre bloqueur de publicité