Arafat DJ: ce jeune qui dort sur le lieu de son accident s’explique (photo)

Le patron de la Yorogang est décédé lundi 12 août 2019 après un grave accident de moto. Au lendemain du drame, alors que plusieurs personnalités ont fait des dépôts de gerbes sur le lieu du drame, un jeune a décidé de dormir sur les lieux.

Depuis la mort du patron du coupé décalé, la Chine populaire a pris d’assaut le lieu du drame qui a été transformé en un site de pèlerinage. Pendant que plusieurs d’entre eux y viennent pour déposer des gerbes de fleurs et pleurer Arafat, un jeune a retenu l’attention de tous. Très affecté par la mort de Arafat DJ, il a décidé de dormir sur les lieux du drame où Il prend régulièrement soin des bouquets de fleurs qui y sont déposés.

Telle une traînée de poudre, ces photos font le tour des réseaux. ‘’Je n’aime pas les artistes américains. Je n’aime pas les artistes français. Je n’écoute que du Daishikan. C’est ce qui me rend heureux. Mon seul rêve était de devenir le bon petit de Dj Arafat. De son vivant, j’ai même veillé chez lui à la maison pour pouvoir juste échanger avec lui et je l’ai fait. Il m’a parlé’’ a expliqué le jeune homme dans une vidéo diffusée sur sa page Facebook.

Le décès d'Arafat dj affecte plus d'un

« J’ai vraiment eu mal de savoir que le Daishi est vraiment mort. Je ne voulais pas croire mais à force de voir les vidéo sur le net, étant à Yopougon, j’ai décidé de me rendre moi-même sur les lieux pour constater de mes propres yeux, et c’est ainsi que j’ai vu que le Père des Chinois, le Daishi, le Beerus Sama nous a laissés’.

En fait, l’idée au départ n’était pas de rester sur les lieux. Je venais juste pour constater et puis repartir. Mais je ne sais pas ce qui m’a poussé à rester sur les lieux. Mais je sais que c’est l’amour que je porte pour lui. Parce que j’étais vraiment fan de Arafat dj…Sa maman est venue déposer des pots de fleurs en ma présence et c’est en ce moment que j’ai commencé à placer des briques pour protéger les fleurs (…) Arafat dj est parti, ça me fait vraiment mal.

Tout ce que je peux faire pour lui, c’est de faire ce que je suis en train de faire en ce moment.  Et je suis fier de le faire parce que cela me soulage de savoir que je suis en train de faire quelque chose pour le Daishi. Comme ça, depuis sa tombe, il saura que le petit qui a échangé avec lui, était un vrai chinois’’ » a t-il soutenu dans une vidéo diffusée sur les médias sociaux et relayée par afrique-sur7.

Les commentaires sont fermés.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus