Côte d’Ivoire : Charles Blé Goudé plébiscité à la tête du COJEP

L’ancien ministre de la jeunesse de Côte d’Ivoire Charles Blé Goudé, acquitté à la Cour pénale internationale (CPI), pour crime contre l’humanité présumé, a décidé, de prendre la tête du Congrès panafricain pour la justice et l’égalité des peuples (COJEP), le mouvement qu’il a pour ambition de transformer en parti politique.

C’est à la suite d’un congrès organisé le samedi 17 août dernier que l’ancien pensionnaire de la prison de la CPI a été plébiscité à la tête du COJEP par les 1 250 délégués présents à Abidjan. Il en assumera les fonctions de président pendant quatre ans, selon un communiqué publié à l’issue de la décision.

S’adressant aux militants par vidéo conférence depuis son hôtel à la Haye, Blé Goudé a souligné après son élection, que « sa priorité est la paix et la réconciliation pour les fils et filles de la Côte d’Ivoire », rapporte l’AFP qui l’a joint par téléphone. Il a aussi exprimé son souhait de construire un grand parti politique en Côte d’Ivoire à partir du COJEP. Blé Goudé a déclaré qu’il ne se présenterait pas à l’élection présidentielle de 2020.

Charles Blé Goudé a été accusé avec Laurent Gbagbo de crime de guerre et de crime contre l’humanité à la suite de la crise postélectorale qu’a connu la Côte d’Ivoire en 2011. Quelque 3 000 personnes sont mortes en cinq mois de violence avant la victoire de Ouattara en avril 2011. M. Gbagbo a été arrêté à Abidjan avec le soutien des forces françaises. En février, Ble Goude et Gbagbo ont été déclarés non coupables par la CPI sous quatre chefs de meurtre, de viol et d’autres « actes inhumains ».

Les commentaires sont fermés.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus