Libye : plusieurs éléments des forces du GNA abattus par la LNA

Trois membres de l’armée ont été tués et 14 autres blessés vendredi lors d’un raid aérien sur les forces du gouvernement d’accord national (GNA) reconnu par l’ONU.

La frappe aérienne du commandant Khalifa Haftar, basé dans l’est de la Libye, a visé les forces de la GNA dans la région d’As-Saddadah, au sud-est de la capitale Tripoli, selon Mustafa al-Majei, porte-parole des forces de la GNA. Le centre médical de Misrata a également confirmé ces pertes dans une déclaration publiée sur sa page Facebook. Parallèlement, les forces de la GNA ont annoncé qu’elles ciblaient les forces de Haftar dans la région de Wadi Rabie, dans le sud de Tripoli, sans plus de précision.

Depuis début avril, les forces fidèles à Haftar ont lancé une campagne pour arracher Tripoli des mains des forces de la GNA. Depuis lors, les affrontements entre les deux parties ont fait plus de 1 000 morts et environ 5 500 blessés, selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS). La Libye est toujours en proie aux troubles depuis 2011, quand le dirigeant de longue date, Mouammar Kadhafi, a été évincé et tué dans un soulèvement sanglant soutenu par l’OTAN après quatre décennies de pouvoir. Le pays riche en pétrole a depuis vu l’émergence de deux centres de pouvoir rivaux: un dans l’est de la Libye, auquel Haftar est affilié, et le GNA basé à Tripoli, reconnu par l’ONU.

Les commentaires sont fermés.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus