Madagascar : pourquoi Alana Cutland a sauté de l’avion en plein vol ? version de la police

Une étudiante de l’Université de Cambridge est décédée à Madagascar après avoir « sauté » en plein vol, de l’avion qui la transportait, a annoncé la police.

Alana Cutland, 19 ans, de Milton Keynes dans le Buckinghamshire, est décédée la semaine dernière après avoir ouvert la portière de l’avion et sauté en plein vol, mais son corps n’a toujours pas été retrouvé. Le colonel de police D’y La Paix Ralaivaonary a déclaré à la BBC qu’elle « était tombée dans une crise » impliquant « une paranoïa ». Il a exclu tout lien avec les médicaments contre le paludisme et a déclaré: « Il est confirmé qu’elle a ouvert la porte et a sauté. » L’enquête sur les raisons pour lesquelles Mme Cutland est tombée de l’avion se poursuit, mais une des théories était qu’elle aurait pu avoir une réaction indésirable grave aux médicaments antipaludiques. Mais le colonel a écarté cette théorie expliquant que « nous n’avons pas entendu parler de médicaments contre le paludisme. Nous avons enquêté mais … elle avait des problèmes. Elle est tombée dans une crise, la paranoïa. L’incident n’était « pas lié à la drogue ».

Cutland étudiait les sciences naturelles au Robinson College et effectuait un stage sur l’île africaine au moment des faits. Un autre responsable de la police, Jafisambatra Ravoavy, a déclaré à la BBC qu’elle avait ouvert la porte de l’avion peu après le décollage d’une piste d’atterrissage dans le nord de Madagascar, le 25 juillet. Le col D’y La Paix Ralaivaonary a déclaré qu’il y avait eu une lutte à bord et qu’une autre passagère avait essayé d’empêcher Mme Cutland de sauter, mais « n’a pas pu le faire ». « La passagère était maintenant soutenue par l’ambassade britannique à Antananarivo, la capitale de l’île », a-t-il déclaré. Le pilote et elle ont été interrogés par la police. « Les officiers sont aujourd’hui en visite à l’hôtel où logeait Mme Cutland », a-t-il ajouté. La cause de son décès n’a pas été confirmée par les autorités britanniques. Dans une déclaration publiée plus tôt cette semaine par le Foreign Office, sa famille a déclaré avoir le cœur brisé par le décès d’une « jeune femme brillante et indépendante ».

Les commentaires sont fermés.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus