Mexique: le corps sans vie d’un journaliste retrouvé à Tejupilco

Au Mexique, un journaliste a été retrouvé mort dans la municipalité de Tejupilco au centre du pays. Ce drame est survenu très tôt ce samedi 24 août, grimpant ainsi le nombre de journalistes « assassinés » ces dernières années dans ce pays situé entre les États-Unis et l’Amérique centrale.

Selon un communiqué du parquet de Mexico, le corps du journaliste Nevith Condes Jaramillo a été trouvé ce samedi matin et il présentait des blessures par objet coupant. Âgé de 42 ans, cet homme de média était  directeur du site d’information « Observatorio del Sur » à Tejupilco, dans l’État de Mexico. Selon ses confrères de la presse locale, Nevith Condes Jaramillo avait été « assassiné de plusieurs coups de couteau ». Ce drame inquiète la commission nationale des droits de l’homme qui a appelé les autorités à agir pour que les responsables de la mort du journaliste soient arrêtés et punis.

Reporters Sans Frontières a, de son côté, dénoncé le laxisme des autorités sur les cas récurrents de meurtres des journalistes qui prennent de plus de l’ampleur. A en croire ses chiffres, RSF avait répertorié neuf meurtres de journalistes au Mexique depuis le début de l’année 2019.

Vu les différents chiffres évoqués ces dernières années, le Mexique figure parmi les pays les plus dangereux au monde pour l’exercice du journalisme. Une centaine de journalistes y ont été tués depuis l’an 2000, révèle RFI.

Les commentaires sont fermés.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus