Royaume Uni : le premier ministre entend suspendre le parlement

Le premier ministre britannique Boris Johnson envisage de suspendre le Parlement pendant près d’un mois avant l’échéance du Brexit du 31 octobre, selon les médias.

La BBC et d’autres organes de presse ont annoncé que la Chambre des communes serait suspendue aux alentours du 11 septembre avec un discours de la Reine, qui marquera l’ouverture officielle du parlement, le 14 octobre. Cette mesure réduirait le temps nécessaire aux députés pour tenter de bloquer un Brexit sans compromis par le biais de manœuvres législatives. Le député conservateur Dominic Grieve, l’un des protagonistes de la lutte pour empêcher un départ sans accord de l’UE, a déclaré que suspendre le Parlement serait « scandaleux ». « Si le Premier ministre persiste et ne recule pas, je pense que son gouvernement va probablement s’effondrer », a-t-il déclaré à BBC.

«Nous aurons amplement le temps de le faire si nécessaire et je voterai certainement pour renverser un gouvernement conservateur qui persiste dans une ligne de conduite tellement inconstitutionnelle», a ajouté Grieve. Les députés ont généralement une pause de deux semaines en septembre pour tenir des conférences de parti, mais il y avait eu des rumeurs selon lesquelles cette pause serait annulée cette année pour donner plus de temps au débat sur le Brexit.

Les commentaires sont fermés.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus