Soudan : l’émissaire de l’UA met en garde contre une « contre-révolution »

L’envoyé spécial de l’Union africaine (UA) au Soudan, Mohamed El Hassan Ould Labbat, a appelé lundi le peuple soudanais à rester prudent face à «une possible contre-révolution et à l’unité des forces de la Déclaration de liberté et de changement».

« Je pense que les Soudanais ont fait un pas important dans la formation des structures de l’Etat civil », a déclaré M. Labbat à la presse, ajoutant que sa mission était terminée. L’envoyé officiel a également exprimé son optimisme quant à «l’avenir du Soudan», décrivant le peuple soudanais comme «un pays solide qui a lutté pour sa liberté et l’instauration de l’état civil».

[su_heading size= »17″]A lire aussi : Soudan : tout savoir sur l’accord qui suscite tant d’espoir[/su_heading]

Samedi, le Conseil militaire de transition (TMC) et la coalition des Forces pour la liberté et le changement (FFC) du Soudan ont confirmé qu’ils avaient terminé la discussion sur la déclaration constitutionnelle qui régirait pendant la période de transition. Ils ont déclaré qu’ils s’étaient mis d’accord pour placer les organes de sécurité et la milice des forces de soutien rapide (RSF) sous le contrôle du Conseil de la souveraineté et du conseil des ministres.

Le Soudan est resté dans la tourmente depuis le 11 avril, date à laquelle l’armée a annoncé la démission du président de longue date Omar Bashir après des mois de protestations généralisées contre ses 30 années de gouvernement.

Les commentaires sont fermés.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus