Tunisie : la femme autorisée à déclarer la naissance de ses enfants

En Tunisie, la femme peut désormais déclarer la naissance de son enfant. Le chef du gouvernement a annoncé ce jeudi 08 août, la promulgation de cette nouvelle loi.

Selon l’article 24 de la loi votée en 1957, « la naissance de l’enfant sera déclarée par le père ou à défaut du père, par les docteurs en médecine, sages-femmes, ou autres personnes qui auront assisté à l’accouchement et, lorsque la mère aura accouché hors de son domicile, s’il est possible, par la personne chez qui elle aura accouché ».Cette loi autorise seulement le père ou les témoins de l’accouchement, à déclarer la naissance d’un enfant. Mais à partir de ce jeudi, les femmes tunisiennes peuvent désormais déclarer la naissance de leurs enfants. La promulgation de la loi qui donne aux mères le droit de déclarer la naissance de leur bébé à l’état civil sera bientôt effective.

Cette décision intervient-elle dans le cadre d’une campagne électorale, ou serait-elle une simple coïncidence, s’interroge France info tv. Youssef Chahed, chef du gouvernement tunisien, l’a annoncé ce jeudi à l’occasion de la conférence nationale initiée par le ministère de la Femme, de la Famille de l’Enfance et des Seniors. Le thème de cette conférence est intitulé : « La femme dans les postes de prise de décisions politiques ». Le chef du gouvernement a également l’intention d’accompagner cette nouvelle, de mesures d’aides qui vont améliorer le quotidien des femmes rurales, longtemps laissées pour compte.

Les commentaires sont fermés.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus