Bénin: Candide Azannaï parle de Patrice Talon

Face aux militants de son parti politique ce jeudi 26 septembre, Candide Azannaï a reprécisé sa lutte contre le régime de Patrice Talon et les raisons qui l’ont conduit dans ses bras en 2016.

Le président de Restaurer l’Espoir ne veut pas mener une lutte aveugle contre le régime de Patrice Talon. Il dit sans langue de bois que lui et son équipe sont en prière pour que le chef de l’Etat puisse finir et subir ce qu’il a fait subir aux autres. Il n’a pas à conspirer contre son régime parce qu’il est au sein de l’opposition. La seule chose qui l’oppose à Patrice Talon reste le non-respect des bases démocratiques. Pour Candide Azannaï, le pouvoir de la rupture a dévoyé le système démocratique et il urge de lutter mais de façon pacifique pour que la démocratie soit restaurée. Cela n’est pas synonyme de la radicalisation contre le pouvoir.

Plaignant le cas des innocents tués lors des violences post-électorales, Candide Azannaï se dit prêt à défendre ceux qui sont morts alors qu’ils ne faisaient aucun mouvement musclé. Mais ceux qui ont attaqué l’armée ou la police sont les seuls responsables de ce qui leur est arrivé. Candide Azannaï se veut sincère avec lui-même en déclarant que sa lutte est pour les « victimes innocentes » et non pour les va-t-en-guerre. S’il a opté pour Patrice Talon en 2016, c’est parce que Boni Yayi gérait mal le pays et qu’il n’était pas prêt à militer dans une jungle du genre.

Les commentaires sont fermés.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus