Bénin: la lettre de Komi Koutché et Valentin Djènontin aux FCBE

Depuis quelques heures, une information selon laquelle le parti FCBE aurait reçu son récépissé provisoire après le remplacement dans ses instances de l’ex-député Valentin Djènontin et Komi Koutché fait le tour des réseaux sociaux. Une information à laquelle ces derniers ont apporté des clarifications.

En effet, lors d’une rencontre avec le Ministre de l’Intérieur et de la Sécurité, il avait été expliqué aux responsables du parti qu’il fallait qu’ils extirpent de leurs instances les membres en conflit avec la justice. Suite à cette information, le parti a entrepris des démarches à l’endroit des concernés dont Komi Koutché et Valentin Djènontin en exil depuis plusieurs mois. Pour répondre aux démarches de leurs pairs, les deux exilés ont adressé une correspondance au parti pour donner leur position sur le projet de leur remplacement au sein des instances.

Dans cette correspondance adressée au Bureau politique du parti, Valentin Djènontin et Komi Koutché ont exprimé leur désapprobation par rapport aux nouvelles exigences du ministère de l’intérieur et de la sécurité publique avant la délivrance du récépissé d’enregistrement. Toutefois, ils ont demandé au Bureau de procéder à leur remplacement au sein des instances si cela « devraient être l’émanation du congrès annoncé… ». 

Correspondance de Komi Koutché et Valentin Djènontin au Bureau Politique des FCBE

 

9 commentaires
  1. sultan aziz dit

    je ne vois pas…ce qui change…..!!!

    Tout le monde connait..la philosophie de la ruse ,de la rage,et du cynisme….avec le mensonge..et la désinformation…comme outils

    Si l’opposition dite résistance consiste…à animer..les conf de presse….ce sera une voie sans issue

    Il vaut mieux les prendre à leur jeux…puisque vous ne pouvez plus organiser…ni mobiliser les marches

    Moi j’étais…pour…une mobilisation..générale dans le pays…avec occupation armée..dans les..77 communes..de façon spontanée..jusqu’à la capitulation de ce régime

  2. la rupture dit

    Le tout, c’est une affaire de volonté. Si les autres tiennent a participer aux prochaines joutes électorales et si cette participation passe par l’obtention du récépissé, ils ne peuvent pas leur imposer leur volonté. Ce sont eux qui sont sur le terrain et savent ce qu’ils vivent comme réalités; eux, ils sont a l’extérieur et se la coulent douce. La politique a ses subtilités que nous communs de mortels ignorons.

  3. sultan aziz dit

    Contrairement à ce que les gens pensent…ce régime ne se repose sur rien…..!!!…que sur la loyauté des hommes en armes

    La bravoure des chasseurs nagot a ébranler…leur certitude…..

    Il ne fallait pas lacher prise…au contraire étendre l’insurrection..en affrontant..l’armée…en tant qu’entité…mais individuellement dans leur vie privée

  4. Ogoubi dit

    Les deux super voleurs!!! Les voyous de la république!!!

  5. Anonyme dit

    des bandits de grand chemin…qu’ils rentrent au benin…fugitif…

    1. Anonyme dit

      Quand on vole l’argent des pauvres pour aller rester à l’extérieur pendant des années,on ne peut que dire ça. Ils ne savent pas ce que la population endure et ils restent loin avec leur tête de chacal pour envoyer une lettre. Qu’ils rentrent pour s’adresser à la population. Bande de voleur certifié…

  6. DEMAKOS dit

    Le monsieur qui se fait appeler « Sultan Aziz » n’est qu’un plaisantin qui aime amuser la galerie. C’est vraiment détendant de venir lire, de temps en temps, ses élucubrations puériles.
    Au moment ou d’autres parlent de choses sérieuses, lui il est toujours dans ses enfantillages provenant de dessins animés vus à la télé. C’est sûrement pour ça que les gens ne se donnent même plus la peine de lui répondre.

    1. Tovi dit

      Je t’en prie mon frère, ne perds même pas ton temps à lui. Ne lis même plus ses commentaires. Il n’en vaut pas la peine. C’est un insultant

  7. ZINZINDOHOUE dit

    Pourquoi publié des balivernes si on n’a plus les mots pour agrémenté quoi posté vraiment le mieux c’est de garder ses réflexions si la pensée est avide de mots.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus