A la UnePolitique

Bénin: l’appréciation de l’He Idrissou Bako après la reconnaissance officielle des Fcbe

On ne peut vouloir à la fois une chose et son contraire. Telle est la lecture que fait l’honorable Idrissou Bako de la polémique qui s’enfle depuis ce vendredi où le parti des forces cauris pour un Bénin émergent a eu sa reconnaissance légale. 

Que voulaient les responsables et les militants du parti des forces cauris pour un Bénin émergent? C’est sans doute que leur parti politique ait une reconnaissance légale, et c’est ce qui vient d’être fait, se réjouit Idrissou Bako qui ne comprend pas la polémique observée depuis quelques heures sur la reconnaissance de leur famille politique. Pour lui, ce qui vient d’arriver dans la vie du parti mérite qu’on rende grâce à Dieu.  » Nous ne pouvons que rendre grâce à Dieu  » indique-t-il pour prouver sa satisfaction.

--- Publicité---

A en croire l’ancien directeur général de la société nationale de production agricole reçu sur Canal 3 Bénin, après cette étape d’obtention du récépissé provisoire qui donne une existence légale au parti, il faut désormais entamer la lutte pour la reprise des élections, le retour des exilés politiques et l’organisation du dialogue national réunissant toutes les composantes de la Nation.

Pour l’ancien député, seules deux choses importent et pourraient nourrir la polémique. La première chose est la perte du statut du président d’honneur du parti par l’ancien président de la république. Car, estime-t-il, il n’y a pas de fcbe sans Boni Yayi. La seconde chose ou condition est le maintien du parti dans l’opposition. Ces deux conditions étant réunis, l’He Idrissou Bako ne comprend alors pas le sens de la polémique autour de l’obtention du récépissé provisoire. Mais, poursuit-il, les polémiques trouveront une réponse lors des discussions en famille.

---Publicité---

Un commentaire

  1. Que Yayi mette la balle.à terre et remercie Dieu le créateur d’autant puisque son parti a eu ce précieux sésame.Mr yayi Boni démeure le présdent d’honneur du parti.

  2. Voilà quelqu’un qui a un de la cervelle en place contarairement à certains cancres qui se font appeler opposants. Yayi boni doit avoir honte. Rien de bon ne sort de ses réflexions. Ça montre clairement que ce Mr n’a rien dans la tête

    1. vous êtes payé pour raconté de n’importe quoi si non comment comprendre que c’est le ministre saca qui doit décidé de qui doit resté dans le partir fcbe ? c’est dans quelle lois dit mois l’article qui dit sa et si effectivement nous somme encore dans un paye de droit ce ministre doit être interpellé par la juste parce qu’il a fait du faut car le parti ne ce limite pas a ces trois qui ont bien joué les rôles de traître

Bouton retour en haut de la page
Fermer

Adblock détecté

Pour continuer à bénéficier gratuitement des services de ce site, vous devez d'abord supprimer votre bloqueur de publicité