Société

Bénin – Sanction infligée à 87 chefs d’établissement: Anselme Amoussou exprime sa déception

Depuis quelques années, les chefs d’établissement ayant obtenu des taux de réussite trop faibles aux examens de fin d’année sont déchargés. Le ministre Kakpo Mahougnon n’a pas dérogé à la règle cette année. Il a sanctionné 87 responsables administratifs et pédagogiques . Une sanction que Anselme Amoussou juge injuste.

Le secrétaire général de la confédération syndicale autonome du Bénin (csa-Bénin), Anselme Amoussou n’a pas la même lecture de la performance scolaire que le ministre Kakpo Mahougnon. En tout cas, pour lui, la décision du ministre de l’enseignement secondaire contre des responsables administratifs et pédagogiques est injuste; c’est du moins le point de vue qu’il a exprimé au micro de la chaîne de radio nationale. A le croire, c’est une manière de les « stigmatiser » alors qu’ils ne sont pas les seuls responsables de ce qu’on leur reproche.

--- Publicité---

A croire le secrétaire général de la csa-Bénin, il est vrai que le directeur est un administrateur d’établissement. «  Mais c’est un environnement avec les moyens de bord ; parfois sans enseignants, parfois sans l’accompagnement du milieu, de l’administration et des parents. » indique-t-il pour faire toucher du doigt les conditions dans lesquelles ces derniers assurent leur responsabilité. Mais sans tenir compte de ces conditions de travail et sans évaluer la part de responsabilité qui incombe au gouvernement, on l’accuse du péché d’Israël . «  Aujourd’hui, c’est lui seul qui doit en pâtir ? Quand vous venez à la tête d’un établissement, vous héritez d’une situation que vous n’avez pas forcément créée. » s’est-il désolé.

---Publicité---

Bouton retour en haut de la page
Fermer

Adblock détecté

Pour continuer à bénéficier gratuitement des services de ce site, vous devez d'abord supprimer votre bloqueur de publicité