A la UneEconomie

Bénin – Tourisme: des raisons pour lesquelles Patrice Talon a déchargé Oswald Homeky

La banque mondiale a livré les conclusions de l’étude biennale du Forum économique mondial sur la compétitivité du secteur du tourisme et du voyage (The Travel & Tourism Competitiveness Report 2019). Un rapport qui donne une croissance mitigée du secteur au Bénin.

Selon le dernier rapport du Forum Économique Mondial sur la compétitivité des voyages et du tourisme (The Travel & Tourism Competitiveness Report 2019), publié ce mercredi 4 septembre 2019, le Bénin est classé 123è sur 140 pays analysés par l’étude, avec un score de 3.0 sur 7 (1 étant la plus mauvaise note, 7 la meilleure). L’édition 2017 de cette étude biennale avait classé le Bénin au 127è rang sur 136 pays. Une avancée très timide, vue les efforts consentis dans le secteur. De quoi justifier la dissociation du portefeuille de la culture et du tourisme de celui des sports et loisirs.

--- Publicité---

Il faut noter qu’en Afrique subsaharienne, le Bénin se classe 6è sur 15 pays analysés. Avec une moyenne de 4.4, le berceau du vaudoun se retrouve au dessus de la moyenne de la sous région qui est de 4.2.

  1. Cape Vert
  2. Sénégal
  3. Gambie
  4. Ghana
  5. Côte d’Ivoire
  6. Bénin
  7. Guinée
  8. Cameroun
  9. Nigéria
  10. Mali
  11. Sierra Leone
  12. Burkina Faso
  13. Mauritanie
  14. Libéria
  15. Tchad

Alerte rouge sur infrastructures

Dans le détail, le Bénin se situe au 113e rang en terme d’«environnement favorable», avec un score de 4,0, tandis qu’il est au 118e rang pour sa «politique de voyage et de tourisme», avec un score de 3,9. Plus encore, le Bénin est 65e pour l’environnement propice aux affaires (4,4) ; 72e sur le front de la sûreté et la sécurité (5,4) ; 137e en termes de santé et d’hygiène (2,5) ; 70e pour les ressources humaines et le marché du travail (4,6) ; 124e pour la priorisation du secteur touristique (3,5) ; 92e pour l’ouverture internationale (2,9) ; 64e pour la compétitivité des prix (5,1) ; 73e pour la durabilité environnementale (4,3).

Les plus mauvais scores se retrouvent au niveau des infrastructures. Le Bénin se retrouve ainsi 130e pour les infrastructures aériennes (1,7) ; 123e pour les infrastructures terrestres et portuaires (2,3) ; 118e pour les infrastructures touristiques (2,5) ; 74e pour les ressources naturelles (2,9), et enfin 123e pour les ressources culturelles et les voyages d’affaires (1,2). A noter que le Bénin est salué pour l’amélioration de son ouverture internationale grâce à un visa avantageux.

Les trois premières places du classement général sont attribuées à l’Espagne, la France et l’Allemagne, qui recueillent toutes un score de 5,4, tandis que les trois dernières sont occupées par le Libéria (2,6), le Tchad (2,5) et le Yémen (2,4).

TOP 10 des pays à visiter :
1 – Espagne
2 – France
3 – Allemagne
4 – Japon
5 – USA
6 – Angleterre
7 – Australie
8 – Italie
9 – Canada
10 – Suisse

TOP 10 des pays à éviter :
131 – Sierra Léone
132 – Burkina Faso
133 – Haiti
134 – Angola
135 – Mauritanie
136 – Congo, Dem. Rep.
137 – Burundi
138 – Liberia
139 – Tchad
140 – Yemen

Etude biennale du Forum économique mondial sur la compétitivité du secteur du tourisme et du voyage / Bénin (Capture d’écran)

L’étude 2019 du Forum économique mondial (The Travel & Tourism Competitiveness Report 2019) (en anglais).

Pour rappel, Oswald Homéky, autrefois ministre du tourisme, de la culture et des sports, ne s’occupera plus des deux premiers volets dans ce gouvernement. La culture et le tourisme sont confiés à un autre ministre, notamment l’ex député Jean Michel Abimbola, celui là même qui avait occupé ce même poste dans le régime de Boni Yayi.

---Publicité---

Un commentaire

  1. Un gouvernement incompetent qui n’a aucune idee de comment croitre l’econmie, reduire la pauvrete…
    Leur seul but enrichir les entreprises du clan et faire main basse sur l’economie…
    Allez comprendre!
    On pretend developper le Benin par le tourisme ( ce qu’aucun pays n’ ajamais fait)
    Le tourisme est le 1er budget d’investissement du PAG !
    En 3 ans trois ministres du tourisme !

  2. Monsieur le chien aboie la caravane passe ! Tu es complètement à côté de la plaque lorsqu tu traites le gouvernement Talon d’incompetent ! Pourtant plusieurs organismes place le Bénin à des places envieux en matière de croissance (agriculture, gouvernance…)De toutes les façons à te lire on sent l’aigreur ! En terme de développement d’infrastructures il faut être aveugle ou de mauvais foi pour ne pas voir que nos villes se développent pourtant tout ce sans tambours ni battant ! Sort de ton sommeil idiot les populations ne sont pas dupes ! Lui enrichient ses entreprises mais tout au moins nous avons des travaux de bonne qualité… pas de 10pour cent ! Idiot que tu es !

    1. @ Bagri, vous pouvez commenter sans insulté, c est la meilleure des choses. Chacun von point de vue sur TOUT événement.

  3. Il faut être ingrat pour dire que ce gouvernement ne fait pas de son mieux pour rehausser le Benin à un niveau supérieur. Sous ce régime tous les secteurs sont impactés. Dans le secteur de l’énergie il y a un grand effort qui a été fait. Le secteur de la sécurité, on n’a moins de braquage. En ce qui concerne les infrastructures il faut être carrément aveugle pour dire que ce régime ne fait rien. Dans le secteur de l’éducation, les écoles publiques seront mieux que les privés qui coûtent encore plus chère. Si nous prenons l’administration de façon générale il y a beaucoup plus de conscience professionnelle, moins de faux frais, de rançonement etc… J’oubliais le sport, aujourd’hui le Benin n’a plus une équipe farfelue. Les écureuils sont de plus en plus craint lors des matchs. Bref ! C’est quelques exemples.
    Nous sommes passé de la pause des pierres aux actions concrètes. Ceux qui vociferent aujourd’hui étaient en action hier et s’ils avaient fait le 1/3 de ce que ce régime fait on en serait pas là aujourd’hui. Celui-ci favorise ses entreprises mais nous avons quand-même des tangibles.
    Mon souhait est qu’il fasse 10 ans au pouvoir.
    Faisons un peu des critiques constructives et non destructives.

  4. Je me pose la question de savoir, qu’est-ce que ce nouveau ministre viendra mieux faire dans l’intervalle de 17 Mois des présidentielles ?
    Rien ! C est seulement du show.

Bouton retour en haut de la page
Fermer

Adblock détecté

Pour continuer à bénéficier gratuitement des services de ce site, vous devez d'abord supprimer votre bloqueur de publicité