A la UneEconomie

Fermeture des frontières nigérianes : le plaidoyer de Dangoté en faveur du Bénin et du Niger

Alhji Aliko Dangoté est favorable à la réouverture des frontières nigérianes. Le richissime homme d’affaires a plaidé auprès du gouvernement fédéral à l’avantage du Bénin et du Niger.

A l’occasion de sa réaction sur la formation d’une nouvelle équipe économique par le Président Muhammadu Buhari, Alhji Aliko Dangoté a abordé la fermeture des frontières nigérianes. Selon le site www.legit.ng, le président du groupe Dangoté a recommandé au gouvernement fédéral de dialoguer avec le Bénin et le Niger sur les termes de la coopération. «Nous pouvons maintenant nous asseoir et fixer les règles sur la manière de gérer la frontière car nous ne pouvons évidemment pas permettre que des activités de contrebande tuent nos industries. De toute évidence, nous voulons créer plus d’emplois, mais si nous permettons à la contrebande d’éliminer nos industries de la même manière qu’elle a éliminée le secteur du textile, nous aurons évidemment des problèmes », ce sont-là un extrait des propos du richissime homme d’affaires relayés par www.legit.ng.

--- Publicité---

L’homme estime que la République du Bénin n’a aucune raison d’autoriser le riz étuvé de pénétrer sur son territoire parce que les béninois ne mangent pas de riz étuvé mais du riz blanc. C’est pourquoi, il recommande entre autre, l’interdiction  de riz étuvé en transit vers le Bénin pour protéger des millions d’agriculteurs et créer davantage d’emplois.

Vivement que cet appel ait un écho favorable à Abuja pour la reprise des activités entre le géant de l’Est et ses pays frontaliers.

---Publicité---

Un commentaire

  1. On s’en fou de lui. Personne lui a demandé de plaider pour le Bénin. Qu’il aille voir ses bâtards Béninois avec qui il cherche à saboter les efforts de notre président et remonter la population contre lui. Le Bénin sortira vainqueur. C’est ça qui lui fait peur…

    1. Il n’a pas eu ce qu’il cherchait comme résultats au Benin. Ses amis béninois traites, qui exportent du riz, huile et autres au Nigeria, ont besoin de lui oui.
      Honte a eux.

  2. Ce Buharri n’a rien compris de la mondialisation, la France est souvent envahi par des produits agricoles Espagnol et même du Maroc . Et cette union Africaines ne dit rien ou ce trouve l’Union . Les Nigerians vont en Bavé aussi .

    1. Il commencent déjà à en baver mon ami. Ils nous prennent pour des idiots. Il faut garder nous aussi les frontières fermées jusqu’au règlement du problème de l’essence frelatée au Bénin.

  3. on a même pas besoin de sa plaidoyerie,car si celle de notre Président ne convaint pas Buhari à ouvrir ses frontières alors vaut mieux de laisser car les Beninois ne vont pas mourire à cause de cette fermeture

  4. DANGOTE a fait des reproches aux sud africains xénophobes il y a quelques semaines seulement. Ces concitoyens
    ont été pris pour cibles en Afrique du Sud et il s’en est offusqué. C’est curieux, DANGOTE l’a déjà oublié moi j’avais cru qu’il est un défenseur des droits à la libre circulation et à la libre entreprise? Mais voilà qu’il sabote tous les efforts des producteurs maraîchers du Bénin. L’ananas, les tomates, les piments, etc produits au Bénin ne rentrent plus sur le sol Nigérian. Et il parle de quoi alors? je pense que des voix autorisées du continent africain doivent lui parler. Certes il est riche mais………….

  5. Si les autres pays lui interdisaient de produire du ciment chez sur leur sol serait il content ce Mr DANGOTE? il faut que les gens réfléchissent un tout petit peu avant de parler ou d’agir. Son ciment traverse les frontières de l’Afrique de l’ouest pour être vendu dans d’autre pays s’il y a vraiment protectionnisme lui peut pas étendre facilement son empire de la sorte en dehors de son pays. Ce ne sont pas les cultures agricoles produites à grand renfort d’engrais qui font faire de lui un champion pour nourrir ces concitoyens. Il n’a qu’à se repenser un peu ou se faire conseiller.

    1. Vous faites des amalgames malheureux. Quand est ce que le Nigeria a interdit à quelqu’un de ve’ir produire quoi que ce soit sur son sol ?
      Ils sont même d’accord que vous exportez chez eux ce que vous produisez chez vous. Mais pas que vous importiez des produits de pays hors CEDEAO pour les reexporter au Nigeria. C’est pas pareil.

      1. Tu te trompe cher ami. Et la tomate , le piment, les produits maraîchers produits au Benin, et surtout le manioc et ses dérivés. Est ce que ce sont des produits hors CEDEAO? Ils sont pourtant interdits. Ce qui se passe est à la limite mesquin. Cest du nationalisme et cest dangereux. Ce Bouhari est dangereux pour l’Afrique entière.

      2. Selon moi vous passez tous à côté. Moi je veux savoir ceci. Est ce que c’est le Bénin qui doit protéger le Nigeria ? Quand le Nigeria dit qu’il ne veut pas ces produits chez lui,il revient Aux autorités béninoises de faire tout pour que ces choses ne rentrent pas dans leur pays. Vous ne voyez vous mêmes que ce président est incapable de gérer Un pays comme le Nigeria ?
        Il n’a qu’à demander de l’aide à talon tout court.

    2. Foutaise, oui. Avec ou sans le Nigeria le Bénin vivra tant que Dieu le voudra. Le bonheur de notre pays ne dépend pas et ne dépendra jamais de vous et de votre pays. Géant on s’en fout, seul Dieu est géant. Aussi tout passe ne l’oubliez pas avec le temps on passera cette période et avec brio juste du temps et vous verrez. Gardez fermer vos frontières et ne traitez plus jamais avec d’autres pays si vous êtes vraiment géant. Un pays où la corruption est le langage le plus connu qui se plaint d’un autre, hahaha….

  6. Il ne faut pas que se Mr DANGOTE se trompe, le Bénin en tant qu’état souverain ne peut se mettre à sa disposition. même si je ne supporte pas le pouvoir en place moi je suis objectif. Nous n’avons pas pris la mesure des choses. Depuis longtemps c’est toujours la réexportation avec la construction des magasins kilométriques au Bénin. C’est vrai ça fâche tout gouvernant Nigérian. Mais ce n’est pas une raison pour que DANGOTE pense être celui qui va nous donner des ordres. Nous devons aussi consommer local pour soutenir notre production nationale. Que les intellectuels bavards sortent de leur cachette, ce n’est pas seulement en politique qu’il faut se montrer patriote ou nationaliste. Venez vous montrer.

  7. C’est ça. Après avoir allumé le feu il vient jouer au pompiers. Je suis pour la protection de la production locale mais quand on mais tout dans le même panier c’est à dire qu’on ferme les frontières pour tout les produits on va l’encontre de la libre circulation des biens et personne ne la CEDEAO. Des pauvres producteur maraîchers qui se trouve avec des dettes, je crois pas ce soit le but des pères fondateurs de la CEDEAO

    1. Tu te trompe cher ami. Et la tomate , le piment, les produits maraîchers produits au Benin, et surtout le manioc et ses dérivés. Est ce que ce sont des produits hors CEDEAO? Ils sont pourtant interdits. Ce qui se passe est à la limite mesquin. Cest du nationalisme et cest dangereux. Ce Bouhari est dangereux pour l’Afrique entière.

  8. Il est malade de son ego ce Monsieur lui et les politiciens beninois qui appartiennent a la meme race d’egoistes que lui et qu’il croit pouvoir aider a assouvir leur soif illegitime de revanche sur un passe qui s’evapore devant eux sous leurs yeux impuissants. Dieu leur pardonne

  9. Et tout cela à cause de quoi et à cause de qui?Ce n’est pas votre élèction exclusive et notre président?

  10. Je remerci l’homme d’affaire nigerian pour son intervention dans cette situation qui durée plus d’un mois aujourd’hui

    1. Moi je pense que les deux pays doive trouver une solution pour que ce problème la se règle car les deux pays vont paye le prix mais frère béninois saches bien que le Nigeria est un grand pays et très riche alors même si cela continue jusqu’à a 1 ans de fermeture le pays qui vas beaucoup perdre est le Bénin car le Nigeria reste un grand d’Afrique et surtout un géant alors le président béninois doit chercher à négocier afin de trouver une solution à cet problème

  11. Merci au gouvernement béninois qui n’a pas pris des mesures hâtives mais qui prend tout son temps pour mieux analyser la situation afin prendre de meilleures décisions.

  12. Moi je suis contre. la.réouverture des frontières…..puisque le mal du benin….c’est..666 et son clan

    Le monstre est à terre….finissons en lui donnant…un coup de grace à la nuque..!!!

  13. Il commencent déjà à en baver mon ami. Ils nous prennent pour des idiots. Il faut garder nous aussi les frontières fermées jusqu’au règlement du problème de l’essence frelatée au Bénin.

  14. Selon moi vous passez tous à côté. Moi je veux savoir ceci. Est ce que c’est le Bénin qui doit protéger le Nigeria ? Quand le Nigeria dit qu’il ne veut pas ces produits chez lui,il revient Aux autorités béninoises de faire tout pour que ces choses ne rentrent pas dans leur pays. Vous ne voyez vous mêmes que ce président est incapable de gérer Un pays comme le Nigeria ?
    Il n’a qu’à demander de l’aide à talon tout court.

  15. Le Bénin n’est pas un pays producteur de pétrole mais va devenir sous talon l’un des grands pays exportateurs de pétrole. C’est ce marché qui n’a pas été attribué Au Nigeria qui fâche dangote et bouhari

  16. c’est pour son intérêt car ses camions de ciment sont aussi bloqués à la frontière et ne pourront plus aller au Togo et au Ghana.

  17. Moi je pense que les deux pays doive trouver une solution pour que ce problème la se règle car les deux pays vont paye le prix mais frère béninois saches bien que le Nigeria est un grand pays et très riche alors même si cela continue jusqu’à a 1 ans de fermeture le pays qui vas beaucoup perdre est le Bénin car le Nigeria reste un grand d’Afrique et surtout un géant alors le président béninois doit chercher à négocier afin de trouver une solution à cet problème

Bouton retour en haut de la page
Fermer

Adblock détecté

Pour continuer à bénéficier gratuitement des services de ce site, vous devez d'abord supprimer votre bloqueur de publicité