Iran: Hassan Rohani propose un nouveau format de négociations avec les Etats-Unis

Le président iranien Hassan Rohani s’est une nouvelle fois  exprimé sur la guerre froide qui oppose son pays aux Etats-Unis. Devant le parlement, le chef d’Etat a boycotté les discussions bilatérales avec l’administration Trump.

La république islamique d’Iran ne compte pas se plier aux exigences américaines. Malgré les sanctions qui pleuvent sur son économie, le président iranien maintient sa fermeté face à la crise entre Téhéran et Washington. En effet, dans un discours devant les députés ce 3 septembre, Rohani a réitéré: «Par principe, nous ne voulons pas de négociations bilatérales avec les États-Unis». Selon un communiqué publié sur le site du gouvernement, le dirigeant pourrait réduire encore davantage ses engagements en matière nucléaire « dans les prochains jours » si « d’ici à jeudi », les négociations sur le sujet avec les Européens « n’aboutissent à aucun résultat ».

Dans la foulée, il a également proposé une piste pouvant conduire à des négociations susceptibles de déboucher sur une sortie de crise. A l’en croire, un format 5+1 permettra de trouver une issue favorable. Ce format 5+1 correspond aux cinq membres permanents du Conseil de sécurité de l’Onu (Chine, Royaume-Uni, États-Unis, France et Russie) plus l’Allemagne, soit les six pays qui avaient négocié cet accord. Pour rappel, Donald Trump s’était retiré unilatéralement de l’accord de 2015 sur le nucléaire iranien. Des lors, le républicain multiplie les sanctions économiques et financières contre le régime de Téhéran.

Laisser un commentaire

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus