Célébrité

Jacques Chirac: son surnom discret pour appeler ses conquêtes féminines

L’ancien président français Jacques Chirac dont la mort a été annoncée le jeudi 26 septembre 2019 a un surnom discret qu’il utilisait pour appeler ses conquêtes féminines.

De son vivant, Jacques Chirac avait failli mettre son mariage et sa carrière en péril pour une affaire de femme, notamment “la deuxième femme de sa vie“, l’espiègle Jacqueline Chabridon. Pour se faire discret, dans cette relation adultère fougueuse, l’ancien chef d’état français utilisait un surnom très évocateur pour s’exprimer à propos de la journaliste Jacqueline Chabridon, celle qui effaçait toutes ses autres maîtresses. Selon Jean Garrigues dans son livre « Une histoire érotique de l’Élysée : de la Pompadour aux paparazzis », lors de l’ouverture d’un magasin Cardin, l’ancien président a, en pleine nuit, offert un chasuble à sa maîtresse. Décédé à 86 ans, Chirac se serait affiché dans un blue jean et une perruque pour déjeuner en public avec sa favorite.

--- Publicité---

Jacques Chirac ou l’indiscret…

Il a été dévoilé dans le Journal du dimanche du 29 septembre 2019 que Jacques Chirac est très indiscret et il se chuchotait dans les coulisses, “L’histoire de « la journaliste et du Président ». Selon le magazine Gala, les confrères de la jeune femme avaient rapidement reconnu la voix du maire de Paris derrière le « Monsieur Nicolas » qui l’appelait si fréquemment sur son poste.“Selon le média, le point d’orgue de cette relation adultère s’est déroulé au Taj Mahal, où se trouvaient à la fois Jacques Chirac, Jacqueline et Bernadette. “On raconte que la visite au Taj Mahal – temple de l’amour – vira au vaudeville car Bernadette, surnommée « la Tortue » par son mari, lambinait à l’arrière du cortège, tandis que Jacques ouvrait la marche, sa maîtresse tout près de lui. «On avait l’impression qu’ils faisaient l’amour, c’était gênant !», l’anecdote ne s’arrête pas là, “Au moment de partir, Chirac monta dans la voiture officielle… oubliant même son épouse !“a confié la journaliste Catherine Nay.

Mais au fil des années, l’idylle n’a pas pu continuer, car, des indiscrétions, dénonçaient l’influence que pouvait exercer cette journaliste et des velléités de divorce qui commençaient à poindre dans la bouche de Jacques Chirac. Par la suite, plutôt que de suivre son coeur, l’ancien président a suivi son carriérisme en restant avec Bernadette, qui l’a fidèlement accompagné jusqu’à sa dernière demeure. Interrogée, sur son histoire d’amour avec Jacques Chirac, la juene journaliste a toujours refusé de s’exprimer. De toutes les façons, elle pourra garder comme l’indique Gala, « les souvenirs des folies de ce “Monsieur Nicolas“ qui ne trompait que sa femme.

---Publicité---

Bouton retour en haut de la page
Fermer

Adblock détecté

Pour continuer à bénéficier gratuitement des services de ce site, vous devez d'abord supprimer votre bloqueur de publicité