Non classéSociété

Bénin – Loi d’amnistie: Amnesty international Bénin totalement contre

L’Amnesty international Bénin s’invite dans le débat et se montre hostile à la loi d’amnistie introduite à l’assemblée nationale en faveur des personnes arrêtées ou sous le coup de poursuite judiciaire dans le cadre des dernières violences post-électorales.

Faut-il prendre une loi pour absoudre des personnes coupables de violation des droits humains? Cette démarche préconisée par le dernier dialogue politique n’est pas du goût de l’Amnesty International Bénin. Pour cette organisation internationale, même si loi d’Amnesty il doit y avoir, elle ne peut pas être générale. Aussi préconise-t-elle la prise en compte de clause d’exclusion des personnes coupables de violation de droits humains afin que justice soit rendue aux victimes.

--- Publicité---

Pour les responsables de cette organisation, toute loi d’amnistie qui inclurait ces auteurs de violations des droits humains « assoirait l’impunité des responsables de l’application de la loi qui se seraient rendus coupables de violations des droits humains «  ont -ils signifié. Plus qu’une impunité, poursuivent-ils, cette loi empêcherait de connaître la vérité sur les violence post-électorales . En opposition à cette loi d’amnistie, l’Amnesty International Bénin milite pour la justice aux victimes. A les croire, 4 personnes seraient tombées sous les armes des militaires dont une mère de 7 enfants et un jeune homme de 19 ans.

Loin d’une loi d’amnistie, l’organisation internationale de protection des droits de l’homme préconise l’ouverture d’une enquête indépendante pour faire toute la lumière sur les violences enregistrées lors des dernières élections législatives.

---Publicité---

Un commentaire

  1. on veut sortir de la crise et ce soit disant association meme pas reconnu pas les puissance occidentaux dit assoirait l’impunité des responsables de l’application de la loi qui se seraient rendus coupables de violations des droits humains.
    que dise T-elle de ceux qui ont manipulé et pousseé ces jeunes dans la rue à se retrouver face à l’armée.
    Vous oubliez que le benin est sous un regime presidentiel à 100% et le chef de l’etat sous immunité pandant son mandat est le chef de l’armée et que l’armée n’acceptera pas un coup d’etat civil pour basculer dans le chaos lié à vide juridique de nos institutions.
    Quand il est necessaire d’evoluer vers une nouvelle constitution et corriger ce qui ne va pas , on dit non pour des
    proces intention alors que le monsieur en place n’a pas fin le mandat en cours et peut faire un second mandat a cause grace à la constitution actuelle.
    pays d’intellectuel tarés, allez à la guerre civile pour votre democratie nescafé de 40 ans qui a créé une inegalité des richesse dans le pays et vous le regreterez comme la lybie, irak, mali etc…..

  2. Ademire demande à l’opposition si notre constitution avait de problème si elle te dit non , pose la, la question de savoir pourquoi les fcbe voulaient reviser lorsqu’elles etaient aux affaires ?
    pour moi, il faut que le béninois reflechit autrement en laissant l’egoïste et en mettant l’intérêt personnel de côté.

Bouton retour en haut de la page
Fermer

Adblock détecté

Pour continuer à bénéficier gratuitement des services de ce site, vous devez d'abord supprimer votre bloqueur de publicité