Sommet Russie-Afrique: Poutine s’engage pour le nucléaire au Rwanda

Le premier sommet Russie-Afrique tenu à Sotchi en Russie du mercredi 23 au jeudi 24 octobre 2019 a permis au ministre des Infrastructures rwandais de conclure un accord avec l’Agence d’énergie atomique russe, Rosatom. Selon rfi, cet accord porte sur la construction d’un centre de recherche sur la technologie nucléaire au Rwanda.

Ils étaient 43 chefs d’Etats et gouverneurs du continent africain à participer au sommet Russie-Afrique sur invitation du président Vladimir Poutine. Ses dirigeants africains avaient chacun, un objectif particulier qui les a motivé à faire le déplacement en terre russe. Du côté des autorités rwandaises, les objectifs sont divers mais un, attire plus l’attention: celui portant sur le transfert de compétences, axé sur la formation du personnel rwandais à l’industrie nucléaire.

A cet effet, un accord a été signé le jeudi dernier, entre le ministre des Infrastructures rwandais et l’Agence d’énergie atomique russe, Rosatom. Cet accord porte sur la construction d’un centre de recherche sur la technologie nucléaire au Rwanda. Ce centre, précise notre source, devrait abriter un réacteur de recherche et produire des technologies destinées à l’agriculture et au traitement du cancer.

En 2018, le Rwanda et la Russie avaient déjà signé un accord de coopération dans le secteur du nucléaire civil.

Les commentaires sont fermés.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus