Turquie: quatre maires pro-kurdes arrêtés dans le Sud-Est du pays

En Turquie, le président Recep Tayyip Erdogan est décidé à continuer la purge. Loin du champ de bataille dans le nord de la Syrie, c’est dans son propre pays qu’il a procédé à l’arrestation des élus pro-Kurdes.

Quatre maires turcs ont été arrêtés mardi pour leur supposé lien avec les Kurdes, ennemis premiers d’Ankara. Selon Hespress, il s’agit des maires des villes de Hakkari, Yuksekova, Ercis et Nusaybin dans le sud-Est du pays. Pour les autorités, ces élus entretiennent des liens « terroristes » avec le parti des travailleurs du Kurdistan (PKK), considéré comme une organisation terroriste par la Turquie. Ces nouvelles arrestations confirment les ambitions du président turc à en finir avec les Kurdes.

Depuis le mercredi dernier, il a lancé une opération dénommée « source de paix » dans le nord de la Syrie. Cette offensive contre les forces kurdes provoque de vives réactions à travers le monde. Les Etats-Unis, pour faire reculer Ankara, a sanctionné trois ministres du régime turc. Ce qui n’a pas encore fait réagir les autorités.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus