Bénin : l’hommage de Marie-Cécile Zinsou à Emile Ologoudou

Décédé le Mercredi 13 Novembre 2019, le socio-anthropologue et écrivain béninois Emile Désiré Ologoudou reçoit l’hommage de la présidente de la fondation Zinsou.

Né le 17 Juin 1935 à Savalou, l’historien et socio-anthropologue, Émile Désiré Ologoudou est décédé le mercredi 13 Novembre 2019 des suites d’une courte maladie. La disparition de cet ancien directeur général de l’Office de radiodiffusion et de télévision du Bénin (ORTB) ne laisse pas indifférent Marie-Cécile Zinsou, présidente de la fondation qui porte le même nom.

Dans un message d’hommage publié sur sa page Facebook, elle se plonge dans le souvenir qu’elle garde du personnage.  » Émile Ologoudou nous quitte aujourd’hui et je repense avec émotion à son témoignage lors de l’exposition « Raconte moi l’Indépendance ». Je partage ici son souvenir du premier 1er août du Dahomey indépendant. » publie-t-elle.

«J’arrive en vacances en 1960. Mon père qui était dans l’administration française, a été nommé premier sous-préfet de la ville de Ouidah. Alors il me dit : «Mais voilà Emile c’est bien gentil, toi qui m’as toujours engueulé, l’Indépendance et tout, c’est toi qui écriras le mot que je dirai pour faire descendre le drapeau français, et monter le drapeau béninois, dahoméen.»

Alors j’ai pris ma plus belle plume, sachant déjà écrire pour les journaux estudiantins et autres, puis je le lui ai pondu. Et il a dit : «Ah ! Ça c’est lisible ce que tu m’as dit là. Très bien.»

J’ai donc ainsi eu l’honneur d’écrire le premier discours du premier sous-préfet africain de la ville de Ouidah, ville historique comme chacun sait. Mon père a donc lu ça et il a dit : «Prenez garde ! L’Indépendance elle est belle, elle est bonne, mais que ça ne se paye par la famine. Vous devez comprendre que vous allez devoir travailler encore trois fois plus dur que sous la colonisation. »

Docteur en sciences économiques en Allemagne, Emile Désiré Ologoudou fut conseiller du culte Vaudou et ancien directeur de l’Office de radiodiffusion et de télévision du Bénin (ORTB). Après quelques années dans l’administration béninoise, il fera les frais de la révolution populaire qui le contraint à l’exil. Socio-anthropologue,  écrivain et poète béninois, il a contribué aux changements sociaux de par ses publications.

Les commentaires sont fermés.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus