A la UnePolitique

Candide Azannaï: le Bénin n’est pas un « désert constitutionnel»

Comme on pouvait s’y attendre, l’ancien Ministre de la défense nationale, Candide Azannaï n’est pas resté de marbre face à la modification de certaines dispositions de la Constitution du 11 décembre 1990 intervenue dans la nuit du 31 octobre dernier. A la faveur d’une tribune sur sa page facebook, il  rappelle que le Bénin n’est pas un « désert constitutionnel».

Pour le Président du parti, Restaurer l’Espoir, Candide Azannaï, il n’y a pas révision de la Constitution, tout comme il n’y a pas eu dialogue politique. A travers cette modification de la loi fondamentale de février 1990, il dénonce une double confiscation à savoir la confiscation du pouvoir législatif le 28 avril 2019 et celle de la Constitution du 31 octobre au 1er novembre 2019.

--- Publicité---

Selon lui, il n’y a pas de révision constitutionnelle possible en République du Bénin non seulement tant qu’on n’a pas recouru avec une minutie rigoureuse aux canons de la Conférence Nationale, parallélisme des formes exige mais aussi tant qu’on ne soit pas soumis à l’ineffaçable jurisprudence de la Décision DCC 06- 074 du 06 juillet 2006 de la Cour Constitutionnelle. En effet, cette décision consacre: «Considérant….une situation constitutionnellemnt établie, est le résultat du consensus national dégagé par la Conférence des Forces Vives de la Nation de février 1990 et consacré par la Constitution en son Préambule qui réaffirme l’opposition fondamentale du peuple béninois à …la confiscation du pouvoir ; que même si la Constitution a prévu les modalités de sa propre révision, la détermination du peuple béninois à créer un Etat de droit et de démocratie pluraliste, la sauvegarde de la sécurité juridique et de la cohésion nationale commandent que toute révision tienne compte des idéaux qui ont présidé à l’adoption de la Constitution du 11 décembre 1990, notamment le consensus national, principe à valeur constitutionnelle …».

Il pense qu’il est bon que chaque gouvernant sache que l’histoire constitutionnelle de ce pays existe. Mieux, il invite les uns et les autres à se référer aux nombreuses décisions de la Cour Constitutionnelle notamment DCC 10 – 049 du 05 avril 2010, DCC10 – 117 du 08 septembre 2010, DCC11 – 67 du 20 octobre 2011 et DCC14 – 199 du 20 novembre 2014. « Un parlement illégitime et illégal n’a aucune faculté législative. Nous sommes en plein dans un coup d’Etat permanent », insiste Candide Azannaï.

---Publicité---

Un commentaire

  1. Toi Tu es au moins « désert d’opposition ». Le BENIN n’appartient pas pour qu’on te demande la permission avant de faire quoi que ce soit.

  2. La honte, C’est facebook que vous utilisez maintenant? vous même, vous voyez que les choses ont changé? Pour vous, il faut maintenir le statu quo pour vous permettre de continuer à exploiter la naïveté et la pauvreté de la population que vous prétendez défendre.

  3. Avis de recherche: où est passée ma Démocratie?
    Où sont passés les débats contradictoires au parlement ? On avait du plaisir à les suivre. On était honoré et respecté quand on sortait de notre pays.
    Où sont passés ces jeunes engagés ( Akotègnon, Éric Houndoté, Constantin Amoussou, Houenou , Komi et autres qui émerveillaient notre Démocratie ?
    Dieu aime le BÉNIN.

    1. Mon ami, il ne s’agit pas d’une nostalgie de l’opposition, mais un vieillard assis sous un arbre, voit plus loin qu’in Jeune homme qui monte sur le même arbre……….

  4. C’est quoi le consensus national face au verdict de la démocratie???. Continuez à vous gargariser de mots creux et vous allez subir les réformes politiques destinées à rendre le progrès au Bénin. C’est fini les temps où avec vos partis liliputiens, vous preniez en otage l’état avec vos magouilles pour piller les fonds publics qui vous permettent de vous réfugier à l’assemblée nationale

  5. C’est normal que l’opposition soit un desert car en son sein il n’y a que des intellectuels tarés comme azannaï qui n’a aucune compétence en strategie politique pour faire face à l’incontounable président PATRICE TALON dont personne ne peut tenir tête avec lui.
    Azannaï tu ne peut influencer personne sauf tes camarades de luttes qui comptent sur toi.

  6. Avez vous consultez la politique de Pierre Nkourouziza du Burundi ???
    Talon fera encore 02 régime d’imposition de 10ans contre la volonté du peuple en dehors de ce régime actuel qu’il exerce…..et là ça fera bien feux………
    À Dieu la démocratie, désormais tous les coups sont permis.

    1. Tu es pathétique car nul ne pourras faire plus de 2 mandat dans une vie.
      il faut être un voleur pour ne plus croire en l’homme.
      talon a dit qu’il ne ferait un mandat qui sera un mandat de transition et s’en aller en gardant une cartouche.
      moi je le crois car il ne pense pas à sa réélection d’ou le courage de faire des reforme difficile et impopulaire.
      Votre opposition est d’une intelligence tarée car la politique c’est la négociation et les soit disant opposant se sont mis pour objectif d’écourter le mandat d’une autorité installé démocratiquement.
      talon n’est pas élu pour faire la politique des opposant mais sa politique .
      Tout ce qu’il fait aujourd’hui il l’avait annoncé dans son programme.
      Arrêter de pleurnicher et a bas la beninoiserie qui a mis ce pays de 10 millions d’habitant dans une paralysie de développement

  7. Talon ne fait toutes ces choses là pour vos beaux yeux vos qui l’aimez si aveuglément….., il le fait dans ses intérêts en complicité avec tous ces voleurs qu’il a placé à l’assemblée….,

  8. C’est rien d’autre qu’in Complot contre la nation….. Dites moi qui est neutre parmi eux tous en matière de corruption et de détournement dans le passé……..????

  9. Il se protègent contre les lois qui pourrait les poursuivre, commençant par Talon., Amoussou Bruno……, voilà pourquoi ils étaient tous retourné contre Yayi quand celui ci voulait mettre dans la constitution des lois de la cours des compte qui prône la peine de mort pour décourager l’es détournements et la corruption……,

  10. La preuve est que Talon et les siens ont supprimé actuellement la loi de la cours des compte qui prônait la peine de mort……,

  11. Le peuple béninois connais tous ceux qui aujourd’hui pense qu’ils sont des saints. Ils sont rassasié et laisse le peuple affamé. Dieu vous voit.

Bouton retour en haut de la page
Fermer

Adblock détecté

Pour continuer à bénéficier gratuitement des services de ce site, vous devez d'abord supprimer votre bloqueur de publicité