Fermeture des frontières: « les deux chefs d’État se sont rencontrés à plusieurs reprises », Aurélien Agbénonci

Une mission de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (Cedeao) était au Bénin ce lundi 4 novembre pour s’enquérir des difficultés liées à la fermeture des frontières. A l’occasion, le ministre des affaires étrangères et de la coopération, Aurélien Agbénonci, a fait le point des démarches menées par le gouvernement béninois.

Le gouvernement béninois, contrairement à ce que pensent certains, mène des démarches pour obtenir la réouverture des frontières terrestres du côté du Nigéria. A la séance de travail avec les émissaires de la Cedeao, le ministre des affaires étrangères et de la coopération, Aurélien Agbénonci, a fait savoir que les deux chefs d’Etat se sont rencontrés à plusieurs reprises. Mieux, le contact est resté permanent entre lui et le ministre des affaires étrangères du grand voisin. Mais, jusque-là, nada.

Toutefois, l’équipe gouvernementale n’a pas baissé les bras. Les pourparlers se poursuivent pour que Muhammadu Buhari saute le verrou qui plombe l’économie béninoise depuis le 20 août. « Le gouvernement reste ouvert à trouver des voies et moyens pour surmonter cette situation relative à la fermeture des frontières. Notre pays sous le leadership du Président Patrice Talon n’a pas changé de posture », avoue le ministre Agbénonci.

Notons que plus 1500 camions sont immobilisés à la frontière du côté béninois. Ce qui crée un énorme manque à gagner non seulement aux commerçants mais aussi à l’Etat qui ne perçoit plus des taxes à la frontière depuis bientôt trois mois.

Les commentaires sont fermés.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus