Fermeture des frontières nigérianes: la mission de la CEDEAO surprise par un constat au Bénin

Une mission de la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) est allée faire le constat des conséquences de la fermeture des frontières nigérianes à Sèmè-Kraké. Conduite par Salou Djibo, la mission a animé un point de presse conjoint avec le Ministre béninois des affaires étrangères ce lundi 04 novembre 2019. A l’occasion, le Chef de la mission de la CEDEAO a livré l’impression de la délégation suite à un constat.

La fermeture des frontières nigérianes se fait notamment sentir du côté de Sèmè-Kraké qui sert de voie d’échanges commerciaux entre le Bénin et le Nigéria. C’est donc à juste titre que la mission de la CEDEAO a décidé de se rendre à Sèmè-Kraké pour constater les conséquences de cette mesure prise par le Nigéria depuis plus de deux mois. Selon Salou Djibo, la mission de la CEDEAO a été surpris par le nombre de camions bloqués. « Sur le terrain, nous avons été surpris de voir qu’il y’a plus de 1500 camions garés », a-t-il confié.

Face au Ministre béninois des affaires étrangères, il a promis qu’un rapport sera établi et transmis au Président de la commission de la CEDEAO. Quant au Ministre béninois des affaires étrangères, Aurélien Agbénonci, il a affirmé que des discussions sont en cours entre les autorités des deux pays pour une porte de sortie. Il a rappelé que les présidents des deux Etats se sont déjà rencontrés à plusieurs reprises sur le sujet.

Les commentaires sont fermés.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus