Sécurité

Libye: la LNA impose une zone d’exclusion aérienne à Tripoli, des appareils américains et italiens, abattus

L’Armée nationale libyenne (LNA), commandée par Khalifa Haftar, a annoncé samedi soir l’imposition d’une «zone d’exclusion aérienne» au-dessus de la capitale Tripoli.

La zone comprend les sept régions qui composent Tripoli et ses environs. Il exclut l’aéroport de Mitiga, où les vols ont été suspendus indéfiniment en raison des troubles. La LNA a mis en garde la direction de l’aviation civile et toutes les compagnies aériennes contre le survol de ces zones, qu’elle a désignées comme des zones d’opérations militaires. Toute tentative de vol dans la région doit être coordonnée avec l’armée.

--- Publicité---

L’armée avait lancé en avril une opération visant à libérer Tripoli des « bandes criminelles et terroristes » affiliées au Gouvernement d’accord national (GNA). La zone d’exclusion aérienne devrait mettre fin à l’utilisation d’avions étrangers « que certains pays utilisaient pour surveiller la situation militaire à Tripoli ou soutenir les milices là-bas », ont indiqué des sources militaires. Le mouvement LNA est intervenu après que plusieurs drones ont été abattus par l’armée au-dessus de la Libye. Une inspection minutieuse a révélé qu’il s’agissait d’appareils américains, italiens et turcs.

---Publicité---

Bouton retour en haut de la page
Fermer

Adblock détecté

Pour continuer à bénéficier gratuitement des services de ce site, vous devez d'abord supprimer votre bloqueur de publicité