Mali : offensive musclée de l’armée contre les extrémistes

Plusieurs militants extrémistes ont été tués après une offensive à grande échelle de l’armée malienne dans certaines parties de la région centrale de Mopti, a annoncé le gouvernement dans un communiqué lundi.

Le gouvernement a déclaré lundi que des soldats avaient trouvé des cartes d’identité de plusieurs nationalités au cours de l’offensive. L’opération est menée avec le soutien de l’armée de l’air malienne. Cette démarche musclée des forces armées maliennes intervient après que plus de cent soldats ont trouvé la mort dans des attaques djihadistes en l’espace d’un mois.

Cela représente l’une des pertes les plus lourdes de l’armée depuis une intervention militaire menée par la France en 2013 pour évincer les extrémistes du pouvoir dans les principales villes du nord du Mali, rapporte l’Associated Press. L’opération coïncide avec le lancement d’une opération dirigée par les forces anti-extrémistes françaises aux côtés de troupes locales dans la région frontalière du Niger, du Mali et du Burkina Faso.

Les commentaires sont fermés.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus