RDC – Supposée escroquerie de parcelle: le Pasteur Marcello Tunasi livre sa part de vérité (Vidéo)

Le célèbre pasteur congolais Marcello Tunasi, actuellement  risée des internautes, est sorti du silence. L’homme de Dieu, au cœur d’une supposée escroquerie de terrain, a éclairé la lanterne de l’opinion sur ce dossier, qui pour lui, n’est que de l’acharnement.

C’est à travers une vidéo postée sur les réseaux sociaux que le célèbre pasteur congolais Marcello Tunasi est revenu sur le dossier qui le cite nommément sur internet. « On parle sur internet que le pasteur Marcello a escroqué une parcelle. Je n’aurai jamais pensé dans ma vie qu’un jour quelqu’un pourrait me dire que moi je lui ai escroqué une parcelle. » a déclaré l’homme de Dieu très connu des réseaux sociaux.

Quelle est la vérité ? selon les propos du pasteur évangélique, Il s’agit en effet de la parcelle de l’église. « L’église compassion a déjà acheté une parcelle. Il ne s’agit pas de cette parcelle là. Il s’agit d’une autre parcelle qui est voisine à la nôtre. » Mais cette parcelle  est en litige. C’est dans cette situation que l’une des parties s’est rapprochée du pasteur, avec les documents du terrain querellé, pour la revendre parce que se réclamant être le vrai propriétaire.

« Il a beaucoup d’autres gens qui veulent acheter [ cette parcelle, ndlr], d’autres églises, des particuliers, d’autres commerçants, des étrangers …nous ne sommes pas les seuls clients sur cette parcelle » a fait comprendre M. Marcello. Mais ce qui intrigue le pasteur évangélique est que rien n’a circulé sur les autres potentiels acheteurs de ladite parcelle.  « il n’y pas d’articles sur internet sur tous les autres potentiels clients. Mais quand L’Eglise Compassion a voulu acheter cette parcelle, et a demandé un crédit dans une banque… », le tumulte a commencé.

Pour l’homme de Dieu, l’article de presse qui cite son nom dans ce dossier  est rédigé exprès pour salir sa réputation. Ne se sentant impliqué en rien dans ce litige qui oppose deux autres familles, le pasteur fait comprendre qu’il n’a aucune prise de position en faveur d’un camp. Son nom est juste utilisé pour attirer les regards sur ce dossier.

« Je tiens à pardonner à cette famille qui a sali mon nom, je tiens à pardonner à ces journalistes qui ont fait un article sans même venir nous voir. J’aimerais pardonner à cet Avocat qui est en train de salir mon nom. Je n’ai pas besoin de voler une parcelle pour en avoir. Tout homme intelligent sait que c’est de la diffamation. » a-t-il conclu.

Les commentaires sont fermés.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus