Algérie: l’ancien premier ministre Ali Benfils se retire de la vie politique

L’ancien premier ministre algérien Ali Benfils a mis fin à sa carrière politique ce samedi 28 décembre à Alger. Figure de l’opposition algérienne après son passage à la primature, Ali Benfils a participé à plusieurs reprises à l’élection présidentielle dans son pays.

L’opposant Ali Benfils se retire de la vie politique algérienne après avoir servi à de hautes fonctions au sommet de l’Etat. Ancien garde des sceaux et chef du gouvernement, Benfils passe la main à la jeunesse de son parti. “C’est avec des sentiments sincères (…) que je remets mon mandat de président (…) au comité central” du parti a déclaré l’ex-allié d’Abdelaziz Bouteflika. En démissionnant de la tête du parti « Avant-garde des libertés« , il a été remplacé par le secrétaire général Abdelkader Saâdi qui assurera son intérim jusqu’à la tenue du prochain congrès ordinaire en juin.

Ministre de la Justice de 1988 à 1991, il a été chef du gouvernement de 2000 à 2003. Mué en opposant au régime du président déchu Abdelaziz Bouteflika, Ali Benfils a tenté à trois reprises de se hisser à la magistrature suprême. Sa dernière tentative remonte au 12 décembre dernier, scrutin à l’issue duquel le président Abdelmadjid Tebboune a été élu chef d’Etat au premier tour. Le désormais ex-président de Talaie El-Houriat était arrivé troisième avec 10,55% des voix.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus