Politique

Bénin: Guy Mitokpè réagit à la sortie médiatique de Bio Tchané

L’honorable Guy Mitokpè a réagi ce vendredi 27 décembre 2019 à la sortie médiatique du ministre d’Etat Abdoulaye Bio Tchané. Il parle en définitif de « déconnexion sociales et de perte de réseau » de la part des dirigeants actuels.

Pour le secrétaire général du parti Restaurer l’Espoir, le ministre d’Etat a avancé des chiffres qui sont aux antipodes des réalités quotidiennes. Guy Mitokpè s’est attaqué spécialement à la production record du coton dans la sous-région. Ce chiffre, selon le député, est en contradiction avec la situation sociale du pays. « Tout laisse à croire que nos gouvernants ne comprennent pas le langage de la faim du peuple et des difficultés journalières, accentuées par un taux de licenciement tous azimuts », a-t-il écrit. 

--- Publicité---

Guy Mitokpè, très déçu des prestations du ministre, invite le gouvernement à se « reconnecter avec le peuple » qui « souffre trop ». Les chiffres évoqués lors de l’émission par le ministre sont « surréalistes » et les perspectives ne sont pas rassurantes. Il entend revenir à la charge  sur « les chiffres qui expliquent la déroute économique de notre pays. » 

Rappelons que le mardi 24 décembre, le ministre d’Etat chargé du plan, Abdoulaye Bio Tchané, a effectué une sortie médiatique pour faire le bilan des trois années après le lancement officiel du programme d’action du gouvernement (Pag). Il a dressé un bilan qui montre combien le gouvernement est sur le bon chemin puis a promis que les perspectives sont bonnes et que toutes les actions annoncées dans le Bénin révélé seront concrétisées.

---Publicité---

5 commentaires

  1. Bsr messieurs les journalistes, s’il vous plaît, changez cette photo de ce exdéputé, c’est mortifère. Ce n’est pas à son avantage.

    1. Oui, c’est vrai que le chien aboie la caravane passe. Mais vous n’êtes pas éternel et vous paierai le prix fort de la souffrance du peuple. Soyez tranquille, vous ne connaissez ni le jour, ni l’ heure, mais le maître arrive.

  2. Ce personnage n’a pas fait preuve d’honnêteté intellectuelle pour revenir nous avouer que le « gouvernement – maquettes » est devenu « gouvernement – réalisations ».
    Raison simple pour laquelle je ne le prends plus au sérieux. C’est un gâchis, qu’un jeune qui devrait avoir à cœur de lutter contre la politique politicienne, s’y mette encore mieux que ceux qu’on décriait. Dommage ! ! !

  3. Oui, le chien de la rupture aboie des chiffres trafiqués et se gargarise de réalisations en trompe-l’œil, en déconnexion avec les besoins des populations.
    Et la caravane de la population souveraine, qui va bientôt se débarrasser de ces narco-aristocrates arrogants et inhumains, passe inexorablement.

Bouton retour en haut de la page
Fermer

Adblock détecté

Pour continuer à bénéficier gratuitement des services de ce site, vous devez d'abord supprimer votre bloqueur de publicité