Bénin: les Fcbe condamnent la suspension des émissions de Soleil FM

Le parti de Boni Yayi condamne la suspension des émissions de la radio Soleil FM. C’est à travers un communiqué qu’il demande à la Haute autorité de l’audiovisuelle et de la communication (Haac) de revoir sa copie.

Le Parti politique Force cauris pour un Bénin émergent (Fcbe) « regrette, dénonce et condamne cette escroquerie administrative qui, non seulement bâillonne, mais aussi, étouffe la liberté d’expression et révèle une HAAC paradoxalement responsable et coupable de la restriction de l’espace audiovisuel de notre pays, en contradiction à ses propres options fondatrices issues de l’historique Conférence des Forces Vives de la Nation de février 1990″. Pour le parti de Boni Yayi, quelles que soient les raisons, la Haac ne devrait pas suspendre les émissions d’une radio qui fait l’effort d’équilibrer l’information depuis quelques années. 

Le parti dénonce également le mutisme de l’institution depuis que les ondes de la même radio ont été piratés. Il soutient que « avant la suspension des émissions de Soleil FM, c’est la HAAC elle-même qui était suspendue, braquée, spoliée, détournée et prise en otage depuis le hold-up institutionnel ayant abouti à la confiscation du pouvoir législatif. » Le parti encourage le personnel ainsi que le promoteur de la radio à tenir bon car, écrit-il dans son communiqué, le rétablissement de la radio ne saurait tarder.

Les commentaires sont fermés.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus