Bénin: Nicaise Fagnon fait un plaidoyer à Patrice Talon

Le gouvernement de Patrice Talon modernise plusieurs villes à travers le projet asphaltage. Certaines communes ne sont pas prises en compte dans ce vaste programme. Nicaise Kotchami Fagnon, maire de la commune de Dassa-Zoumè, s’en préoccupe.

Le maire de la commune de Dassa-Zoumè, Nicaise Fagnon, n’en peut certainement plus. Il a dû rompre le silence pour réclamer, ne serait-ce qu’un morceau du gâteau, s’il en était un, pour son territoire. Dans un texte de deux paragraphes, l’ancien ministre des travaux publiques demande 15 kilomètres de routes asphaltées pour sa commune. Il veut voir sa commune aussi modernisée comme Cotonou, Abomey-Calavi, Lokossa, Parakou, Porto-Novo, etc.. La seule personne pouvant donner l’ordre reste le gouvernement et son chef, Patrice Talon. Même s’il ne l’a pas nommément cité dans son texte, dans un pays au régime présidentiel, il va de soi que c’est le président de la République qui détient la clé de répartition des richesses de la nation.

Au-delà des routes à asphalter, l’ancien député, aujourd’hui maire, réclame également la réfection d’une infrastructure touristique. « J’ose espérer que le site de la grotte Arigbo de Dassa, grand Patrimoine historique, religieux, culturel et touristique donc économique du Bénin, souvent oublié, finira, à l’image de Lourdes, par être gratifié des infrastructures d’accueil adéquates pour être mis en valeur », a-t-il écrit. Aussi souhaite-t-il, « la construction de l’hôpital de zone, de la construction d’un marché moderne » pour relancer les activités économiques « autour du grand carrefour » que constitue la commune de Dassa-Zoumè.

Les commentaires sont fermés.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus