Côte d’Ivoire: l’avocate de Guillaume Soro rompt le silence et plonge Ouattara (vidéo)

L’avocate de l’ancien chef des rebelles de la Côte d’Ivoire a animé une conférence de presse ce mercredi 25 décembre. Au cours de sa sortie médiatique, Me Afoussy Bamba-Lamine a apporté des clarifications sur l’implication présumée de son client dans des affaires de déstabilisation de l’Etat. Elle nie tout ce qui est reproché à l’ancien président de l’Assemblée nationale.

Si Guillaume Kigbafori Soro doit être impliqué dans une affaire de déstabilisation de l’Etat ivoirien, ça doit remonter à 2002. En ce moment-là, dira l’avocate, c’était une affaire bien coordonnée et l’actuel chef d’Etat, Alassane Ouattara ne serait pas trop loin des commanditaires. Guillaume Soro affirme, aux dires de son avocate, avoir reconnu la déstabilisation de 2002  pour le compte d’Alassane Ouattara. Il ne se reconnaît pas dans les audios dont disposerait le procureur de la République. « Monsieur Guillaume Kigbafori Soro tient à rassurer les Ivoiriens qu’il reconnait une seule déstabilisation, celle du 19 Septembre 2002 pour le compte de l’actuel Président de la République, Monsieur Alassane Dramane Ouattara. C’est pourquoi d’ailleurs, il continue à demander pardon au peuple souverain de Côte d’Ivoire« , a déclaré l’avocate.

Quant au détournement de deniers publics, Guillaume Soro se dit serein et invite le chef d’Etat ivoirien à se mirer sincèrement. Il insinue, usant d’expressions à peine voilées,  que le chef de l’Etat serait impliqué dans des scandales financiers. Tout en rassurant le peuple ivoirien d’une fin victorieuse du combat politico-judiciaire en cours, l’ancien premier ministre de Laurent Gbagbo compte sortir lui-même pour éclairer les uns et les autres sur les accusations portées contre lui.

Les commentaires sont fermés.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus