Politique

Crise libyenne: Macron et Al-Sissi mettent en garde face aux risques « d’escalade militaire »

Le chef de l’Elysée et le président égyptien Abdel Fattah al-Sissi ont évoqué ce lundi 30 décembre, la situation sociopolitique délétère en Libye. Dans un communiqué de la présidence française, les deux dirigeants ont mis en garde contre les risques d’une escalade militaire dans le pays.

La crise libyenne est au cœur d’un échange téléphonique entre le président français et son homologue égyptien ce lundi. Selon un communiqué de l’Elysée, Macron et Al-Sissi ont exprimé leur « volonté qu’un accord politique soit trouvé dans le cadre des Nations unies (…) afin de restaurer l’unité et la pleine souveraineté de la Libye« . Promettant de rester en contact permanent sur ce sujet crucial, les deux chefs d’Etats ont « convenu d’agir en étroite coordination dans la perspective de la conférence de Berlin et pour faciliter une relance décisive des négociations interlibyennes ».

--- Publicité---

Cet entretien téléphonique Macron-Sissi intervient quelques semaines après la visite surprise du président turc Recep Tayyip Erdogan en Tunisie pour évoquer la même actualité. La Turquie apporte ouvertement son soutien au régime du premier ministre Fayez Al-Serraj, gouvernement soutenu par la communauté internationale. Elle a aussi martelé sa disponibilité à soutenir militairement Tripoli. Cet appel conjoint Paris-Le Caire est destiné aux rivaux: le maréchal Khalifa Haftar et son rival qui se disputent la capitale Tripoli depuis début avril. Ce pays pétrolier de l’Afrique du nord a basculé dans la guerre civile au lendemain de chute du guide Mouammar Kadhafi, assassiné par les troupes de l’OTAN en 2011 à Syrte.

---Publicité---

Bouton retour en haut de la page
Fermer

Adblock détecté

Pour continuer à bénéficier gratuitement des services de ce site, vous devez d'abord supprimer votre bloqueur de publicité